Web

Facebook dans ta boîte mail avec TheFriendMail !

Il paraît que Facebook coûte très cher aux entreprises. Faut dire aussi, quand les salariés sont dessus, ils ne sont pas en train de gagner de l’argent. On comprend ainsi pourquoi les employeurs sont de plus en plus nombreux à bloquer le réseau social de Mark Zuckerberg. Et si vous êtes dans ce cas, alors TheFriendMail va devenir très vite votre meilleur ami puisque ce service va tout simplement vous permettre de gérer votre compte Facebook et toutes vos pages fans directement depuis votre boîte mail.

Les fonctions proposées par TheFriendMail sont à la fois très simples, très accessibles et particulièrement complètes. On commence par se rendre sur le site officiel du service, on s’identifie à l’aide de son compte Facebook, on accepte que l’outil vienne fouiner dans notre vie privée et on associe son adresse mail personnelle. Cette identification est certes un peu flippante, mais elle est néanmoins nécessaire si vous comptez utiliser le service. Pas le choix, donc. Que ceux qui craignent d’être spammés se rassurent, c’est vous qui allez indiquer à TheFriendMail les notifications que vous souhaitez recevoir. Notons que ces dernières sont d’ailleurs au nombre de trois :

  • Notifications générales : pour recevoir des notifications lorsque quelqu’un publie sur votre mur ou commente votre activité. Genre le copain Bob te balance une vidéo avec des chats rigolos, hop tu la reçois directement par mail.
  • Notifications du fil d’actualités : pour recevoir des notifications lorsqu’un site que vous suivez publie un nouvel article. Comme la Fredzone, par exemple, parce que tous mes articles sont formidables.
  • Notifications d’anniversaires : pour ne plus jamais oublier la date d’anniversaire de vos amis, de vos collègues, de votre famille, de votre chat. Quand tu n’as pas la mémoire des dates (comme moi), c’est le genre de truc qui peut sauver ta vie ou ton couple.

Pour chacune de ces notifications, tu as bien entendu la possibilité de spécifier une tonne d’options vraiment pratiques comme la fréquence d’envoi des messages, par exemple. Pour les notifications générales, tu pourras demander à TheFriendMail de les marquer comme lues sur ton profil lorsque tu les auras lues dans ta boîte mail et ainsi de suite. Note que tu as évidemment la possibilité de désactiver ou de supprimer les notifications qui ne t’intéressent pas. C’est chouette comme une chouquette.

Même chose, TheFriendMail propose un certain nombre d’actions qui vont te permettre d’alimenter ton mur, celui de tes amis et bien plus encore. Des actions qui reposent sur des adresses mail bien spécifiques, de type « xxx@thefriendmail.com ». Le fonctionnement du machin est assez simple, il te suffira d’envoyer un message sur une adresse pour réaliser une action spécifique. Pour le moment, le service propose ainsi pas mois de sept adresses pour faire tout plein de choses :

  • status@thefriendmail.com : pour mettre à jour son statut.
  • wall@thefriendmail.com : pour publier un message sur le mur d’un ami.
  • page@thefriendmail.com : pour publier un message sur une page.
  • news@thefriendmail.com : pour recevoir des nouvelles.
  • profile@thefriendmail.com : pour recevoir le profil d’un ami.
  • comment@thefriendmail.com : pour commenter un statut, un article.
  • like@thefriendmail : pour dire qu’on aime un statut, un article.

Et là encore, selon la manière dont tu vas remplir tes messages, l’outil te renverra certaines informations. Bon, autant dire que pour maitriser le machin, il va falloir un peu de temps mais tu peux noter qu’un guide complet est disponible à cette adresse et te permettra de mieux comprendre comment formater tes messages. Cela dit, le truc pratique, c’est que lorsque tu reçois tes notifications dans ta boite, tu peux cliquer directement sur les liens « like » ou « comment » pour interagir avec tes amis. Pas besoin, donc, de te taper à chaque fois le formatage qui va bien.

Tu l’auras compris, TheFriendMail est un service vraiment super et qui risque de rendre de grands services à tous ceux qui passent leur quotidien sur Facebook. Merci à Flav pour la découverte.