Facebook donne un accès privilégié aux données utilisateurs à certaines entreprises

Depuis 2015, Facebook a retiré l’accès aux informations de ses utilisateurs à la plupart de ses développeurs. Cela dit, un nouveau rapport du Wall Street Journal a révélé que le réseau social n’a pas totalement tenu ses engagements. La plateforme sociale a continué à donner l’accès aux données utilisateurs à quelques entreprises qui figurent sur ce qu’elle appelle une liste blanche.

Facebook a conclu un arrangement tacite avec certaines sociétés pour leur permettre de continuer à accéder aux données des utilisateurs ainsi qu’à celles de leurs amis.

Cet accès privilégié leur permet entre autres d’avoir des renseignements confidentiels sur l’utilisateur tel que son numéro de téléphone.

Parmi les sociétés qui ont bénéficié de cet arrangement figurent la Nissan Motor Company et la Banque Royale du Canada.

Facebook refuse de divulguer la liste blanche

C’est le vice-président des partenariats produits de Facebook, Ime Archibong, qui a déclaré au Wall Street Journal que la plateforme avait donné quelques « extensions à court terme » à certaines entreprises sur les informations des utilisateurs.

Interrogée sur la fameuse liste blanche, une porte-parole de Facebook, Katy Dormer, a déclaré que l’entreprise ne divulguerait pas la liste complète des entreprises auxquelles elle a fourni cet accès.

Certes, tous les développeurs d’applications devaient être passés à la nouvelle version restreinte d’API en 2015. Cela dit, RBC et Nissan ont demandé un délai supplémentaire et ces prolongations ont pris fin il y a plusieurs années.

Plusieurs problèmes de confidentialité à gérer

Ce rapport du Wall Street Journal s’ajoute à deux autres problèmes auxquels Facebook est confronté. D’un côté, il y a la divulgation de partage de données avec soixante fabricants d’appareils et de l’autre côté, une révélation sur un bug qui a rendu publiques des publications privées de quatorze millions d’utilisateurs.

Lisa Straton, une autre porte-parole de Facebook, reconnait que les utilisateurs de Facebook ont des inquiétudes sur l’utilisation abusive des données, les fausses nouvelles et les spams sur Facebook. Néanmoins, elle assure que la plateforme fait de son mieux pour réhabiliter son image et sa politique de protection des données des utilisateurs.

Katy Dormer a aussi déclaré que Facebook prend très au sérieux ses responsabilités envers tous les utilisateurs de la plateforme.

Mots-clés facebook