Facebook et Google veulent dominer le marché des paiements numériques en Inde

En 2016, le gouvernement du Premier Ministre Narendra Modi a interdit la circulation de la plupart des billets de banque dans le pays, laissant le champ libre à la propagation des moyens de paiements numériques qui représentent déjà actuellement un marché d’environ 200 millions de dollars. Le Crédit Suisse Groupe AG estime que le marché indien atteindra 1 milliard de dollars en 2023.

Une série de nouvelles applications de paiements a vu le jour en 2017, appâtant les jeunes utilisateurs urbains avec des réductions et des primes en espèces. Plusieurs firmes internationales telles que Google et Facebook se mettent en concurrence pour gagner les utilisateurs indiens.

Parmi les services de paiements indiens figurent WhatsApp, Tez, Paytm, BHIM, PhonePe et la toute nouvelle India Post Payments Bank.

Un marché prometteur

Même si les liquidités représentent encore 70% des transactions en Inde selon le Crédit Suisse, le marché des paiements mobiles est un marché prometteur dont plusieurs acteurs locaux et étrangers veulent s’emparer. On compte déjà plusieurs grandes entreprises qui veulent dominer ce marché notamment le groupe Berkshire Hathaway Inc de Warren Buffet, Facebook avec WhatsApp ou Google avec son logiciel Tez.

Plusieurs Indiens, dont Surendrasingh Sucharia, un jeune utilisateur urbain de 29 ans et chef de produit à Bangalore ou Rahul Matthan, un avocat basé à Bangalore, déclarent utiliser plusieurs applications de paiement dont Paytm, Tez, BHIM et WhatsApp. Ce passage d’un service de paiement à un autre s’explique entre autres par le fait que le domaine des paiements numériques n’est pas encore régi par un cadre juridique bien précis.

Les services de paiement les plus utilisés en Inde

Des analystes , dont Vinayak HV, associé principal de la société McKinsey & Co située à Singapour, estiment que le secteur des paiements numériques n’est pas encore rentable. L’un des services le plus utilisés dans le pays est WhatsApp qui a commencé à lancer son service en mode bêta en février 2018 et utilisé, à cette époque, par un million d’Indiens.

Il y a également Tez qui utilise l’interface de paiement unifiée (UPI) du pays, un système relié à plus de 100 banques et qui facilite les transactions numériques en temps réel. On note aussi l’application PhonePe de Flipkart Online Services Pvt, BHIM, l’application encouragée par le gouvernement et la nouvelle application India Post Payments Bank créée par le Département des Postes.

Le service de paiement numérique le plus utilisé est actuellement Paytm dont l’application a déjà dépassé plus de 150 millions de téléchargements.

Mots-clés facebookgoogle