Facebook force le développement de ses activités publicitaires en Chine

Facebook multiplie actuellement les manœuvres pour contourner les restrictions Internet mises en place par le gouvernement chinois. La firme américaine mise ainsi sur une nouvelle équipe d’ingénieurs implantée à Singapour pour développer entre autres ses activités publicitaires, rapportait Reuters le mois dernier. Ces experts auront également la lourde tâche de dénicher les nouvelles tendances technologiques sur le continent asiatique.

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, confirme ainsi son souhait de s’implanter dans un pays qui continue de bloquer son réseau social. Rappelons qu’en 2016, il avait effectué un voyage important en Chine afin de convaincre les hauts responsables. Zuckerberg avait également promis d’apprendre le mandarin dans le but de faciliter la communication.

Crédits Pixabay

Le principal obstacle de Facebook reste les conflits politiques et commerciaux persistant entre les États-Unis et la Chine. Les restrictions Internet en Chine ou « grand pare-feu » ont sont d’ailleurs des preuves.

Quels seront les rôles de cette nouvelle équipe ?

Pour pallier au départ du média social TikTok, qui était l’un des plus grands clients de Facebook, les experts de la firme américaine devront trouver d’autres entreprises et agences gouvernementales chinoises. Leur mission est d’ailleurs baptisée « Asie d’abord » et elle aura pour but d’augmenter les revenus publicitaires liés à China Facebook.

En novembre 2019, la firme américaine avait écrit sur le réseau social chinois WeChat : « Facebook s’est engagé à devenir la meilleure plateforme de marketing pour les entreprises chinoises à l’étranger ». C’est également en ce sens que la nouvelle équipe œuvrera à Singapour. Les experts amélioreront aussi le système de détection des fraudes.

Pour mener à bien leur mission, ces ingénieurs devront faciliter l’accès des annonceurs chinois aux plateformes liées à l’espace publicitaire.

Comment Facebook compte-t-il contourner les obstacles ?

Après avoir utilisé les outils publicitaires de Facebook, TikTok a créé sa propre entreprise pour concurrencer la firme américaine. À ce problème s’ajoutent les restrictions Internet en Chine. Ce ne sera pas donc une mince affaire, mais Facebook cible désormais les petites entreprises chinoises pour rehausser ses ventes.

Facebook compte convaincre les petits annonceurs chinois malgré leurs réticences liées à l’interdiction du réseau social dans leur pays. La firme américaine adopte aussi la technique de proximité des concurrents régionaux. Notons que Facebook développe de nombreuses activités publicitaires en Thaïlande, au Vietnam et en Inde qui ont une politique de restrictions Internet moins stricte.

Les tensions entre les Etats-Unis et la Chine ne risquent pas de s’apaiser de sitôt toutefois la nouvelle équipe d’ingénieurs tentera de contourner cet obstacle.

Mots-clés chinefacebook