Facebook lance un outil pour faciliter les dons de sang aux Etats-Unis

Dans son souci de montrer qu’elle peut être une force pour faire le bien, Facebook lance sa nouvelle fonctionnalité qui va permettre aux utilisateurs des États-Unis de s’inscrire pour donner du sang.

Ce système a été introduit en 2017, mais a seulement été utilisé en Inde, au Bangladesh, au Pakistan et au Brésil. Le géant des médias sociaux souhaite maintenant activer cette option aux États-Unis en commençant par les villes de Chicago, New York, San Francisco, Baltimore et Washington DC.

Crédits Pixabay

Selon Hema Budaraju, directrice des produits pour la santé chez Facebook, peu de personnes savent où et quand donner son sang. Avec cette nouvelle fonctionnalité, les utilisateurs qui se seront inscrits recevront des notifications si une banque de sang  dans le voisinage a besoin d’un don.

D’après la Croix-Rouge américaine, toutes les deux secondes, une personne aux États-Unis a besoin de sang. L’organisation a aussi indiqué que 6,8 millions de personnes donnent leur sang chaque année dans le pays.

Comment va fonctionner l’outil ?

Pour pouvoir utiliser l’outil, il faut tout d’abord avoir entre 18 et 65 ans.

Puis, il faut s’inscrire en visitant la section réservée au don de sang dans le profil. Dans cette rubrique, il y a une option avec toutes les instructions pour devenir un donneur de sang sur Facebook. On peut ainsi s’enregistrer comme donneur directement à partir de son compte.

Selon Facebook, les informations concernant un utilisateur ne seront divulguées à aucune banque de sang ou à aucun hôpital sans l’accord de celui-ci. Lorsqu’une personne est enregistrée comme donneur, une banque de sang pourra lui envoyer une demande de don sans recevoir aucune information sur elle.

Une première utilisation à l’étranger

Cet outil a d’abord été mis en service dans quatre pays en dehors des États-Unis, car Facebook a constaté que beaucoup de personnes dans ces pays utilisaient le réseau social pour trouver des donneurs de sang. Cependant, en Inde, certains responsables de la santé publique craignent une utilisation par les trafiquants pour alimenter le marché noir.

Budaraju a indiqué qu’ils n’ont reçu qu’une poignée de rapports à propos de cette situation et que la compagnie ne la considère pas comme un problème. Au contraire, la société a déclaré que leurs efforts pour augmenter le nombre de dons de sang ont porté leurs fruits.

Dans cette nouvelle campagne de Facebook pour faciliter les dons de sang, l’entreprise va travailler avec la Croix-Rouge Américaine, le New York Blood Center et le Stanford Blood Center. Espérons alors que cette initiative va effectivement permettre de sauver plus de vies.

Mots-clés facebook