Facebook lance des poursuites contre Namecheap et WhoisGuard

Jeudi 5 mars 2020, CNet nous informe que Facebook sévit contre les sites qui usurpent l’identité de ses services. Plus précisément, le géant des médias sociaux a intenté une action en justice contre Namecheap et WhoisGuard. Pour information, le premier est un bureau d’enregistrement de noms de domaine accrédité par l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) – une autorité de régulation de l’Internet – et qui fournit ainsi l’enregistrement de noms de domaine et l’hébergement web.

Quant à WhoisGuard, c’est un service de Namecheap et se définit comme « un service de protection de la vie privée qui empêche les gens de voir votre nom, votre adresse, votre numéro de téléphone et votre e-mail lorsqu’ils effectuent une recherche Whois sur votre domaine ».

La statue de la justice

Crédits Pixabay

Seulement, Facebook accuse le registar des noms de domaine Namecheap et son service Whoisguard d’avoir fourni des adresses de sites Web qui usurpent l’identité du réseau social et de ses autres services et qui sont probablement utilisées pour faire des fraudes et des escroqueries.

Facebook souhaiterait protéger les internautes contre le phishing, la fraude et les escroqueries

Actuellement, Facebook multiplie les efforts pour réprimer toutes les actions illégales faites sur sa plateforme ou en rapport avec sa plateforme. Cela inclut la répression des noms de domaine qui ne lui sont pas réellement assujettis et les applications qui prétendent être liés à Facebook, mais qui ne le sont pas. Rentrent dans cette catégorie les noms de domaine trompeurs comme instagrambusinesshelp.com , facebo0k-login.com ou encore whatsappdownload.site.

Christen Dubois, directrice de Facebook et avocate générale associée pour les litiges en matière de propriété intellectuelle, a déclaré dans un communiqué que « ces noms de domaine peuvent faire croire aux gens qu’ils sont légitimes et sont souvent utilisés pour du phishing, de la fraude et des escroqueries ».

Namecheap refuse de divulguer les noms de domaine sans ordonnance judiciaire

La plainte, déposée en Arizona, accuse aussi Namecheap d’avoir fait de la contrefaçon de marque. Selon Facebook, le service Whoisguard de Namecheap a enregistré ou utilisé 45 noms de domaine trompeurs en faisant croire aux internautes qu’ils sont associés à Facebook. De plus, le réseau social affirme que Whoisguard a refusé de coopérer alors que Facebook lui a demandé plus d’informations sur ces noms de domaine.

Le vidéo projecteur Xiaomi à 389 €en savoir plus

Un porte-parole de Namecheap a indiqué dans un communiqué que l’entreprise prendrait des mesures pour lutter contre les abus sur ses services, mais qu’elle ne divulguerait les informations sur les utilisateurs privés que sous une ordonnance du tribunal. Sans doute sarcastique, le porte-parole de Namecheap a ajouté :

Facebook peut être disposé à parcourir toute la vie privée de leurs clients sur leur propre plateforme et, dans ce cas, il semble qu’il souhaite que d’autres entreprises le fasse aussi avec leurs propres clients.