Facebook : les comptes suspects non identifiés seront censurés

Si dans sa lutte contre la désinformation, Facebook s’est d’abord intéressé aux gestionnaires de pages, le réseau social se concentre aujourd’hui sur la vérification d’identité des comptes individuels présentant des comportements suspects. Une initiative qui a le mérite d’être claire et qui définit bien la politique de la firme sur la diffusion de fausses informations sur sa plateforme.

Lors de cette nouvelle campagne, Facebook s’intéressera particulièrement aux comptes de particuliers présentant des comportements inhabituels et dont les messages peuvent devenir néfastes pour la société. Le réseau social souhaite alors limiter les publications postées par ces profils mal intentionnés et réduire ainsi les effets indésirables occasionnés par ces habitudes.

Une vérification automatique de l’identité des comptes suspects a donc été mise en place afin de permettre l’identification de publications présentant d’éventuelles campagnes de propagande.

Chasse aux profils nocifs

À l’heure où les élections présidentielles américaines approchent, Facebook a pleinement conscience de la nécessité d’un nettoyage au niveau des profils suspects sur sa plateforme. De nombreux comptes et pages considérés comme tels ont d’ailleurs déjà été clôturés par le passé. On peut donc dire que la démarche adoptée par le réseau social est la suite logique dans sa démarche de lutte contre la prolifération des fausses informations.

Facebook portera surtout son attention sur l’identité des auteurs de publications dites néfastes. Ces profils qui présentent des « modèles de comportements inauthentiques » et dont les publications deviennent rapidement virales seront alors soumis à une vérification d’identité. En particulier si l’ID du profil ne coïncide pas avec les informations fournies sur le compte.

À lire aussi : Une grand mère condamnée pour avoir posté les photos de ses petits enfants sur Facebook

 Moins de visibilité pour les comptes suspects

Cette nouvelle stratégie de vérification d’identité des comptes personnels devrait donc permettre d’empêcher, ou du moins de limiter, la diffusion à grande échelle des campagnes de fausses revendications. Facebook s’attellera alors à réduire la visibilité des publications des auteurs qui ne souhaitent pas se soumettre à la vérification de leur identité.

Ces auteurs ne pourront donc plus publier sur les pages qu’ils administrent jusqu’à ce qu’ils fournissent les informations réclamées.

Par ailleurs, le réseau social effectuera un enregistrement de tous les profils ayant refusé de se soumettre à la procédure de vérification d’identité. Facebook assure cependant que les informations recueillies seront conservées en toute sécurité et ne seront pas divulguées sur le profil de l’utilisateur.

À lire aussi : Facebook Shops ou quand Facebook aide les commerçant à créer leur boutique en ligne