Facebook : les messageries de Messenger et Instagram fusionnent enfin

Facebook n’a jamais caché son ambition, celles de fusionner les messageries de trois services qu’il détient : Messenger, Facebook et WhatsApp. Ces dernières affichent, en tout, des milliards d’utilisateurs, et centraliser les échanges peut être un bon moyen pour la société de renforcer son statut de réseau social numéro un. Et après plusieurs mois d’attente, alors que Mark Zuckerberg évoquait, par moment, cette fusion, bonne nouvelle. Facebook annonce aujourd’hui que les messageries de Messenger et Instagram fusionnent, désormais capables d’interagir entre elles. Un premier pas pour la société.

Cette fusion devrait être effective pour tous les utilisateurs dans plusieurs semaines.

Un écran e téléphone avec le logo de Facebook

Photo de Gerd Altmann. Crédits Pixabay

WhatsApp rejoindra également cette fusion.

Facebook fait un premier pas vers la fusion de ses messageries

Les utilisateurs attendaient cette fusion : les messageries Messenger et Instagram peuvent désormais communiquer. Ainsi, il sera possible de répondre à un message privé Instagram depuis Messenger, et inversement. Les utilisateurs n’ont rien besoin de faire en plus. Idéal si l’un des deux possède un compte sur un des services, mais pas chez l’autre.

Étant donné qu’une telle fusion n’est pas aisée à mettre en place, WhatsApp arrivera plus tard. Notons également que posséder un compte Facebook n’est pas nécessaire pour utiliser cette fonctionnalité, sans oublier que cette fusion n’est pas effective chez tous les utilisateurs.

Car dans les prochains jours, une poignée d’utilisateurs de Messenger et/ou Instagram pourront commencer à profiter de cette fusion des messageries. Pour les autres, le déploiement arrivera plus tard.

Cette fusion est, sur le papier, une bonne idée pour Facebook. Car lorsque cette dernière aura totalement pris place, avec WhatsApp, la société pourra prétendre disposer du service de messagerie le plus répandu, centralisant des milliards d’utilisateurs. Et ainsi se hisser devant la concurrence avec une large position dominante.

Sans oublier que les messageries pourront profiter des fonctionnalités mutuelles, et ainsi offrir un maximum de propositions pour convaincre les utilisateurs. Il semble que Facebook ait déjà un plan bien rôdé pour le futur, et compte étendre son empire déjà colossal sur le marché du numérique et des réseaux sociaux et autres services populaires sur nos smartphones.