Facebook, l’insistante rumeur d’un téléphone modulaire

Facebook a déposé le 20 juillet dernier un brevet pour le développement d’un « appareil modulaire électromécanique ». Aucune précision n’a été donnée quant à la nature de l’appareil en question. On sait juste que ce mystérieux gadget intégrera des haut-parleurs, un microphone, un GPS et même un écran tactile. Tout laisse à penser qu’il pourrait s’agir d’un téléphone modulaire.

Les terminaux modulaires sont des appareils dont les différents composants peuvent être assemblés et désassemblés comme un jeu de construction. C’est à peu près la description donnée sur le site du service américain des brevets. Le document déposé par Facebook présente l’invention comme un châssis où peuvent être ajoutés des modules.

Facebook

Les rumeurs vont bon train, d’autant plus que Facebook tient à garder le mystère entier concernant la nature de cet appareil modulaire.

Facebook compte-t-il se lancer dans le hardware ?

C’est une question que beaucoup ne peuvent s’empêcher de se poser face aux caractéristiques de cet énigmatique gadget. Tout porte à croire que cela fait bien partie des plans du groupe de Menlo Park.

D’autant plus que la firme dispose déjà d’Occulus, start-up spécialisée dans la réalité virtuelle, et de Nascent Objects, cette fois-ci experte en électronique modulaire.

Si Mark Zuckerberg continue à démentir la possibilité d’un « Facebook Phone », il est clair que son entreprise cherche à étendre ses activités. Pour preuve, la firme serait en préparation de « Pacific », un casque de réalité virtuelle autonome qui devrait être disponible en 2018.

La Building 8 serait amenée à travailler sur ce terminal

En charge de développer le mystérieux appareil modulaire de Facebook, il y a Building 8, la division top secrète du groupe. Dans l’équipe, Mark Zuckerberg a veillé à ne recruter que les meilleurs.

La division est ainsi dirigée par Regina Dugan, ancienne dirigeante de la DARPA, qui a déjà travaillé sur ARA, l’ancien projet de téléphone en kit de Motorola puis de Google. On retrouve également Bernard Richardson qui a auparavant travaillé sur Amazon Echo.

Bien qu’on ne sache pas encore ce que mijote le numéro un des réseaux sociaux, on peut d’ores et déjà s’attendre à quelque chose d’innovant.

Le fait de privilégier la modularité pourrait d’ailleurs être une bonne chose pour l’entreprise, en lui permettant de souffrir d’une concurrence moins marquée. Les téléphones modulaires ne sont effectivement pas très répandus sur le marché à l’heure actuelle.

Mots-clés facebookrumeurs