Facebook Live : ce faux live de tornade a berné de nombreux internautes

Facebook Live se retrouve une nouvelle fois au centre d’une polémique. La semaine dernière, un internaute a en effet diffusé un faux live de tornade et tout le monde s’est laissé berner.

L’histoire remonte au 20 juillet dernier. Newsfeed a lancé la diffusion d’un nouveau direct sur sa page Facebook, un direct faisant apparaître une puissante tornade en train de tournoyer lentement au-dessus d’une route. Très impressionnante, la séquence a été massivement relayée sur la plateforme et elle a totalisé 17 millions de vues en l’espace de quatre heures.

Fake Live

Plus impressionnant encore, au plus fort de la retransmission, le direct a été suivi par plus de quatre-vingt mille personnes… en simultanée.

Facebook Live : attention aux fakes

Il a également provoqué de nombreuses réactions chez les internautes témoins de cet improbable spectacle. Les commentaires alarmistes ont ainsi commencé à pleuvoir dans les minutes suivant le début de la diffusion.

Toutefois, la séquence n’était pas réellement retransmise en direct. L’administrateur de la page s’est en effet contenté de faire tourner en boucle un simple GIF animé accompagné de quelques bruits de tonnerre.

Il n’a d’ailleurs pas été le seul à le faire puisque cette animation a également été reprise par d’autres pages Facebook, totalisant à chaque fois plusieurs millions de vues et autant de commentaires apeurés.

L’affaire peut faire sourire, mais elle n’a rien d’anodin. En réalité, elle soulève même de nombreuses questions sur notre rapport à l’information et aux contenus diffusés en ligne.

Des millions de vues en l’espace de quelques heures

Cette retransmission fictive a en effet provoqué un véritable vent de panique sur la plateforme et elle prouve finalement qu’il est tout à fait possible d’utiliser les outils proposés par Facebook pour influencer massivement les internautes. Combinés à la technologie développée par l’Université de Washington, ils pourraient même avoir des conséquences extrêmement graves.

Pour rendre ses lauriers à César, il faut d’ailleurs savoir que la vidéo originale a été tournée dans le Dakota du Sud en 2015 par Marko Korosec, un chasseur de tornades.

Jonathan Wennström, un de ses amis, a ensuite utilisé la séquence pour réaliser ce GIF et il l’a partagé sur son compte Instagram la semaine dernière, quelques heures à peine après le début de cette retransmission.