Facebook Live : un adolescent arrêté pour agression sexuelle

Facebook Live a été récemment utilisé pour diffuser l’agression sexuelle d’une adolescente originaire de la ville de Chicago. Après une enquête minutieuse, le département de police a réussi à remonter la trace de l’un des responsables de la division. Ce dernier est âgé de seulement 14 ans et il a été placé en détention.

L’affaire s’est déroulée en mars, un dimanche. Une adolescente âgée d’une quinzaine d’années est sortie pour rendre visite à certaines de ses amies, mais elle n’est pas revenue.

Viol Facebook Live

Un des responsables de l’agression commise le mois dernier à Chicago a été arrêté.

Inquiète, sa mère a tenté de la joindre à plusieurs reprises, sans succès. Faute de mieux, elle s’est donc rendue au commissariat de son quartier pour déclarer sa disparition.

Facebook Live : une agression sexuelle a été diffusée en direct le mois dernier

Quelques heures plus tard, un membre de sa famille l’a contacté pour lui rapporter une étrange histoire. En fouinant sur Facebook, une de ses connaissances était effectivement tombée sur une vidéo diffusée en live, une vidéo sur laquelle se trouvait une adolescente ressemblant à la disparue.

La mère a immédiatement demandé à voir les images et elle a reconnu sa fille. Cette dernière n’était cependant pas seule sur la séquence et elle se trouvait ainsi en compagnie de quatre hommes en train de l’agresser sexuellement.

Elle s’est immédiatement rendue au commissariat pour présenter les images. La police a réussi à identifier les lieux et elle a envoyé plusieurs agents sur place pour porter secours à l’adolescente.

La disparue se trouvait sur place et elle était seule. Elle a été immédiatement transportée à l’hôpital pour passer tous les examens d’usage.

Un des agresseurs a été identifié et arrêté

La police a poursuivi l’enquête et elle a fini par identifier un des agresseurs, un adolescent âgé de quatorze ans. Il a été immédiatement placé en détention pour être interrogé. En parallèle, les enquêteurs travaillent sur l’identification de deux autres personnes, un homme adulte et un adolescent âgé de 15 ans. Pour des raisons évidentes, les autorités ont refusé de communiquer plus d’informations sur l’enquête et sur les circonstances de la disparition de l’adolescente.

Il faut tout de même rappeler que le direct diffusé sur Facebook Live avait été suivi par trente-six personnes sans qu’aucune d’entre elles ne pense à prévenir les autorités.

Facebook, de son côté, a parfaitement conscience des détournements dont fait l’objet sa technologie. Toutefois, ces contenus sont extrêmement difficiles à détecter et donc à modérer. En conséquence, la firme a entrepris de développer une intelligence artificielle afin d’aider ses modérateurs à se montrer plus réactifs.