Facebook Live : une femme touchée par balle en direct

Une Américaine âgée de vingt-sept ans a reçu une balle pendant qu’elle se filmait sur Facebook Live. L’incident a eu lieu le 2 janvier 2018, vers 15 heures, à Chicago, dans le quartier de Parkway Gardens. La séquence montre la victime en train de se disputer avec une autre femme assise dans une voiture garée dans le bloc 6400 de South Calumet Avenue sur le South Side. Après plusieurs coups de feu, la victime a été touchée au bras.

La blessée a immédiatement été emmenée dans l’hôpital Stroger qui est le plus proche du lieu. Naturellement, elle a survécu. Grâce à la vidéo postée sur le réseau social, la Police de Chicago n’a pas eu de mal à résoudre l’enquête. La délinquante a été identifiée mardi soir, avec l’homme qui était avec elle dans la voiture.

Meurtre Fitbit

Les investigations ont révélé que les deux femmes se connaissent bien. La Police estime que l’incident ne constitue pas une menace pour le public. Les deux suspects ont été remis en liberté.

Aucune menace pour le public

Les forces de l’ordre n’ont pas douté de l’authenticité de la vidéo. De plus, elles n’ont pas eu du mal à localiser l’assaillante du fait que la victime pouvait facilement l’identifier.

« Ce que je peux dire, c’est que nous croyons qu’il s’agit d’un incident lié au domicile entre deux personnes qui se connaissent », a déclaré Anthony Guglielmi, porte-parole de la Police de Chicago. « Nous ne croyons pas qu’il existe une menace pour le public, car cela vient d’une interaction antérieure entre les deux », a-t-il ajouté.

Après les coups de feu, la victime a continué de filmer. Facebook a décidé de supprimer la vidéo. Il est fort probable qu’elle a, consciemment ou inconsciemment, su anticiper l’incident. Cela pourrait expliquer le fait qu’elle l’ait filmé et publié.

La technologie à la rescousse de la justice

Les fusillades ne sont pas rares à Chicago. Depuis le début de l’année 2018, la ville a connu au moins trois homicides.

La Police a toutefois enregistré de meilleurs résultats l’année dernière, par rapport à l’année 2016. Elle est persuadée de pouvoir maintenir ce taux de meurtres réduit grâce aux outils technologiques. Elle a notamment fait référence aux dispositifs de localisation.

En outre, force est de reconnaître que la vidéo en direct peut être d’une aide précieuse dans le cadre d’une enquête de justice.

« Je suis fier des progrès réalisés par nos officiers dans la réduction de la violence armée dans toute la ville en 2017 », a déclaré Eddie Johnson, le chef de la police de Chicago, à ce sujet. « En 2018, nous allons travailler pour consolider les progrès que nous avons réalisés l’année dernière – réduire la violence armée pour sauver des vies et rendre justice aux victimes », a-t-il poursuivi.