Facebook : Mark Zuckerberg n’a pas l’intention de démissionner

Facebook a traversé de nombreuses crises ces derniers mois dont la plus retentissante est l’affaire Cambridge Analytica qui a impliqué des millions de comptes utilisateurs, des comptes dont les données personnelles ont été récupérées puis utilisées à des fins politiques.

 À cela s’ajoute la supposée ingérence russe durant les présidentielles Américaines de 2016 qui continue de hanter la plateforme.

Toutes ces responsabilités ne sont-elles pas trop lourdes pour un seul homme ? Depuis sa création en 2004, Facebook a toujours été géré d’une main de fer par Mark Zuckerberg. Toutefois, depuis quelque temps, il se murmure que certains actionnaires œuvreraient pour le pousser vers la porte de sortie.

Brièvement interviewé le 20 novembre 2018 par CNN, le jeune milliardaire a assuré qu’il n’était pas près de céder sa place, peu importe les difficultés.

Des problèmes de leadership

Selon une enquête menée par le New York Times, les récents déboires de Facebook seraient en partie causés par des problèmes de leadership au sein de la société. De nombreux investisseurs rallient cette thèse en affirmant que le pouvoir et la gérance sont mal répartis au sein de la firme.

C’est notamment le cas de Jonas Kron qui possède 8,5 milliards de dollars de parts d’investissement chez Facebook et qui affirme que « Les entreprises ont besoin d’avoir une séparation entre le président et le directeur général. » Lui et ses collaborateurs invitent ainsi Mark Zuckerberg à se concentrer davantage sur ses fonctions de PDG et de déléguer ses autres activités à ses associées.

Zuckerberg ne quittera pas son poste

Pressé de toute part, Mark Zuckerberg ne se laisse pas démonter. Interrogé par CNN sur une possible démission de son poste de président du conseil d’administration, il a affirmé qu’une telle décision n’était pas prévue, de même que la démission de sa numéro 2, Sheryl Sandberg.

Cette dernière a été vivement critiquée sur la manière dont elle a géré les différentes crises auxquelles Facebook a dû faire face, ces derniers mois.

« Sheryl est vraiment un élément important de cette entreprise et mène beaucoup d’efforts pour les nombreux enjeux auxquels nous faisons face. » a déclaré Zuckerberg au micro de la chaîne américaine faisant clairement comprendre que ni lui, ni elle, n’ont l’intention de quitter leur poste respectif.

Mots-clés facebook