Facebook : Mark Zuckerberg s’apprête à faire de grands changements

Facebook est toujours au centre des controverses. Entre les critiques concernant la faille de sécurité qui a entraîné le vol des données personnelles de 29 millions d’utilisateurs en 2018 et celles qui portent sur les publicités politiques, parfois mensongères, qui sont autorisées sur la plateforme, on peut dire que la plateforme ne fait pas l’unanimité.

Pour bien commencer l’année, Mark Zuckerberg a déclaré qu’il allait adopter des mesures radicales concernant son réseau social. D’après le site Bloomberg, le boss de Facebook va prendre des positions controversées face aux problèmes de son groupe.

Crédits Pixabay

La prochaine décennie sera donc placée sous le signe du changement pour Facebook.

Facebook opte pour une nouvelle stratégie

Ces dernières années, Facebook a été pointé du doigt pour son manque de transparence. Selon le site Bloomberg, le groupe de Mark Zuckerberg ne communique pas clairement ses plans par peur d’offenser les gens. Le patron du réseau social a admis que cette stratégie n’était pas la bonne.

« Les gens ont nourri des sentiments positifs, mais peu profonds envers nous et ça a déteint sur l’entreprise. » Mark Zuckerberg semble avoir appris de ses erreurs et a indiqué qu’il allait changer de stratégie. « Mon objectif pour la prochaine décennie n’est pas d’être aimé, mais d’être compris. Pour que les gens nous fassent confiance, il faut qu’ils sachent ce que nous représentons. »

Mark Zuckerberg prend position

L’une des premières prises de position de Mark Zuckerberg portera sur le chiffrement de ses messageries, en l’occurrence WhatsApp et Messenger. Il est à noter que ce projet a été fortement critiqué par les autorités. En dépit de cela, le groupe Facebook a refusé de créer des « backdoors » pour laisser un accès aux conversations des utilisateurs de ses messageries.

D’après Bloomberg, Mark Zuckerberg a renforcé ses positions et a dit qu’il continuera à œuvrer pour le chiffrement des messageries de Facebook en dépit de « ceux qui pensent que la vie privée aide surtout les mauvaises personnes. » Il a aussi déclaré qu’il allait limiter le contrôle de Facebook sur ce que les gens disent sur la plateforme.

Pour finir, Mark Zuckerberg a fait savoir qu’il continuera à défendre le modèle commercial de Facebook qui est basé sur la publicité, sachant qu’il repose sur les données des utilisateurs.

Mots-clés Mark Zuckerberg