Facebook Messenger compte désormais 11 000 chatbots

Facebook Messenger vient de franchir un nouveau cap, et pas des moindres. La solution compte désormais plus de 11 000 chatbots différents ! Impressionnant, n’est ce pas ? Certes, mais la vraie question, c’est évidemment de savoir s’ils sont utilisés par les mobinautes. Une fois n’est pas coutume, Facebook n’a donné aucun chiffre pour le moment.

Facebook Messenger a pas mal évolué depuis sa toute première version. Il s’est enrichi de nombreuses fonctions, certes, mais il est aussi et surtout devenu une plateforme à part entière.

Chatbots Facebook

Facebook compte désormais plus de 11 000 chatbots. Magnifique.

Le géant américain a en effet mis en place un système de bots afin de permettre aux utilisateurs d’interagir directement avec les marques.

11 000 chatbots sur Facebook Messenger !

Grâce à ce système, il est par exemple possible de réserver une table dans un restaurant ou même de commander un Uber sans avoir besoin de quitter l’application. En réalité, il suffit de contacter directement le bot de l’entreprise concernée pour faire sa réservation.

Seth Rosenberg a pris la plume un peu plus tôt dans la semaine pour évoquer ces fameux robots et annoncer une nouvelle de taille : la solution compte désormais plus de 11 000 chatbots ! Champagne !

Il y a toutefois un détail assez surprenant : l’homme ne donne aucun chiffre sur leur utilisation. En réalité, il se contente d’évoquer brièvement les 900 millions d’utilisateurs de la solution sans pour autant entrer dans les détails. C’est assez étrange, d’autant que Facebook adore mettre en avant ses statistiques.

L’un dans l’autre, on peut légitimement se demander si ces fameux chatbots rencontrent réellement le succès. Après tout, lorsqu’une entreprise ne donne aucun chiffre, c’est plutôt mauvais signe, non ?

Les chatbots rencontrent-ils le succès ?

Il faut tout de même rappeler que Facebook mise beaucoup sur ces fameux robots. Peut-être un peu trop d’ailleurs.

Le géant des réseaux sociaux n’a d’ailleurs pas l’intention d’en rester là et David Marcus l’a martelé à plusieurs reprises dans une note publiée sur la plateforme. Il se félicite de l’accueil réservé aux chatbots par les marques, bien sûr, mais il précise aussi que de nouvelles fonctions vont apparaître prochainement, des fonctions qui nous permettront notamment de noter les robots. Mieux, à terme, ces derniers seront aussi capables d’afficher plus de contenus, comme des GIFs animés ou même des extraits sonores.

Pas de doute, la révolution est en marche. Ou pas, en fait. Les chatbots ont sans doute plein d’avantages, mais ils restent tout de même moins confortables à utiliser que des sites ou des applications mobiles. Et en même temps, c’est assez logique : contrairement à eux, ils misent tout sur la conversation et le texte. C’est d’ailleurs peut-être leur plus gros défaut.