Facebook ne compte pas prévenir les utilisateurs victimes du hack

Facebook a été confronté à une fuite de données massive la semaine dernière, une fuite touchant les données de 533 millions de comptes de la plateforme. Des anonymes, comme vous et moi, mais aussi des personnalités de premier plan et des politiques.

Pire encore, ces données ont toutes été publiées gracieusement en ligne et chacun peut donc y accéder comme il l’entend.

Crédits – Pixabay

Beaucoup attendaient donc une réaction forte de la part du géant des réseaux sociaux. Ils seront déçus.

Grosse fuite pour Facebook

Cette fuite touche donc 533 millions de comptes différents. Parmi les données divulguées se trouvent les noms de ces personnes, mais aussi des informations plus privées comme leur genre, leur anniversaire, le lieu de leur naissance, l’endroit où ils vivent ou même dans certains cas leur numéro de téléphone.

Pour l’instant, nous manquons encore de détails, mais Facebook a fait savoir de son côté qu’il pensait que cette fuite provenait de son importateur de contacts et qu’elle s’était produite autour du mois de septembre de l’année 2019.

Des déclarations qu’il conviendra de prendre avec la plus extrême des prudences.

Toujours est-il que nous étions nombreux à attendre une réaction forte de la part de Facebook. Le principal intéressé a cependant fait savoir à Reuters qu’il n’avait pas l’intention d’avertir les utilisateurs concernés par cette fuite massive de données.

Aucune communication de prévue

Lors d’un entretien avec nos confrères, un porte-parole de l’entreprise a en effet fait savoir qu’il n’était pas certain de savoir quels utilisateurs devaient être informés et que les données en question étaient de toute manière publiques.

Le représentant de Facebook s’est également voulu rassurant en expliquant que la fuite ne portait pas sur des données sensibles comme les informations financières ou encore les informations en lien avec la santé des utilisateurs. Aucun mot de passe n’aurait été en outre compromis dans l’histoire.

Ceci étant, Facebook doit également se conformer aux lois en vigueurs dans les pays où l’entreprise a son activité. Et en Europe, les fuites de données doivent être explicitement révélées.

En attendant, la prudence reste de mise. Si les informations révélées lors de cette fuite ne sont pas sensibles, elles pourront être utilisées pour mener des campagnes de phishing plus ciblées. Plus que jamais, il est donc préférable de vous montrer très prudents.

Mots-clés facebook