Facebook ne rémunérera que 25% des médias présents dans son futur onglet Actualité

Facebook a beau être le réseau social numéro un dans le monde, de nombreux reproches lui sont faits sur la gestion des informations partagées. Selon pas mal d’internautes, mais aussi des gouvernements et experts, la désinformation y est largement répandue et plusieurs gros médias spécialistes de l’exercice ont pu croître aisément ces dernières années. Autant dire un problème de taille pour Facebook qui avait déjà fait parler de lui pour l’ingérence Cambridge Analytica, responsable d’avoir influencé plusieurs élections majeures avec les informations personnelles des utilisateurs.

Pour faire face à cette désinformation, Facebook lancera prochainement un onglet Actualité – pour les USA dans un premier temps.

Facebook

Plusieurs dizaines de médias y seront présents, mais une petite partie seulement en tirera des bénéfices : on parle d’1/4 !

25% des 200 médias choisis toucheront de l’argent

C’est ce que nous révèle le très bien informé Wall Street Journal dans une nouvelle enquête. Pour rappel, l’onglet Actualité de Facebook arrivera dès la fin du mois – mais uniquement aux USA pour commencer. Un moyen de proposer aux utilisateurs des articles vérifiés, faisant l’impasse sur la désinformation. Plusieurs journalistes ont d’ailleurs été recrutés pour tirer les informations partagées.

Ce sont pas moins de 200 médias qui seront affichés dans l’onglet Actualité, mais seulement 25% pourront tirer des bénéfices. Bien évidemment, même si Facebook ne rémunère que 1/4 de ces derniers, les autres pourront compter sur l’énorme trafic apporté par le réseau social aux milliards d’utilisateurs. À noter que même si certains médias proposeront l’ensemble de leurs articles sur la plate-forme, d’autres préfèrent pour le moment n’ouvrir l’accès qu’à une petite partie.

Parmi les médias devraient figurer le Wall Street Journal, à l’origine de cette information, mais également BuzzFeed, le Huffington Post etc. Des médias sérieux qui misent à fond sur la forme dématérialisée, numérique – Facebook semble donc un allié de poids pour ces derniers.

Reste à savoir si, après les derniers scandales entourant Facebook, cette grosse opération de réinformation portera ses fruits. Le réseau social a de nombreuses fois exprimé ses regrets quant aux affaires passées, malgré un manque de transparence toujours aussi flagrant aujourd’hui.

Cet onglet Actualité semble important pour le réseau social dans son objectif de redorer son image.

Mots-clés facebook