FaceBook Pay, le système de paiement unifié de Facebook

Facebook a récemment annoncé le lancement imminent de Facebook Pay, une nouvelle solution de paiement mobile pour les applications Facebook, Messenger, WhatsApp et Instagram. Elle permettra aux utilisateurs d’acheter des produits en ligne, de participer à des collectes de fonds ou encore d’envoyer de l’argent et d’en recevoir de la part de leurs proches.

Pour l’instant, elle est uniquement fonctionnelle sur Facebook et Messenger aux États-Unis. Cependant, le groupe de Mark Zuckerberg prévoit de déployer cette nouvelle fonctionnalité dans d’autres pays au cours des prochains mois à venir.

Crédits Pixabay

Bien entendu, la firme américaine a mis en place un système de sécurité solide pour dissiper les craintes internautes.

Une nouvelle solution de paiement mobile

Facebook Pay permettra aux utilisateurs d’effectuer plusieurs transactions d’argent à partir de leur compte bancaire sur Facebook, Messenger, WhatsApp et Instagram. En bref, elle leur permettra d’effectuer des paiements, mais également d’envoyer ou de recevoir de l’argent venant de leurs contacts.

La fonctionnalité est le fruit d’un partenariat entre Facebook et plusieurs sociétés spécialisées dans le paiement en ligne, dont PayPal et Stripe. Et selon un communiqué de la firme, elle est compatible avec la plupart des cartes de crédit et de débit du marché.

Rappelons que les principaux partenaires de Libra, le futur service de cryptomonnaies de l’entreprise, se sont retirés du projet il y a seulement quelques semaines de cela. Ainsi, la vice-présidente de Facebook en charge de la plateforme Marketplace a précisé que Facebook Pay sera bien distinct du portefeuille Calibra qui fonctionnera sur le réseau Libra.

Plusieurs options de sécurité

Conscient des inquiétudes des utilisateurs, Facebook a mis en place plusieurs mesures de sécurité pour sa solution de paiement.

Ces dernières peuvent être configurées pour une seule ou pour toutes les applications du groupe. Tous les paiements sont confirmés avec la reconnaissance faciale ou le lecteur d’empreintes digitales, sans pour autant conserver les données biométriques du téléphone. En outre, il est aussi possible de recourir à un code PIN pour la sécurisation des transferts.

Et enfin, la firme s’engage à effectuer une surveillance antifraude de ses systèmes pour détecter toute activité non autorisée. Ainsi, l’utilisateur recevra une notification dans le cas d’un paiement inhabituel autorisé sur l’une des applications du groupe.