Facebook permet maintenant aux marques de choisir l’emplacement de leurs publicités

Le mercredi 13 novembre dernier, Facebook a annoncé un ensemble de nouvelles fonctionnalités qui sont spécifiquement conçues pour protéger les intérêts des marques sur le réseau social.

Selon les informations, ces nouveaux outils ont été créés pour que les différentes entreprises puissent mieux contrôler l’emplacement de la diffusion de leurs annonces.

Crédits Pixabay

La plus importante nouveauté proposée par Facebook parmi les nouvelles fonctionnalités est la possibilité de créer des listes blanches pour les éditeurs. Ainsi, les annonceurs peuvent maintenant indiquer à Facebook sur quels sites ou quelles vidéos ils se sentent à l’aise pour diffuser leurs annonces.

Le géant du web a aussi annoncé une amélioration des rapports de diffusion des annonces et un nouveau partenariat avec Zefr. Ce dernier va renforcer les rangs des différents partenaires de Facebook, incluant par exemple DoubleVerify, Open Slate ou encore Integral Ad Science, en charge de la gestion de la sécurité des marques.

Pourquoi des listes blanches ?

Concernant le cas des listes blanches, Facebook permettait auparavant aux annonceurs de créer des listes de blocage. Ces dernières indiquaient au réseau social les contenus avec lesquels les marques ne voulaient pas associer leurs annonces. Cependant, c’est impossible de faire la liste de toutes les vidéos et de toutes les applications avec lesquelles l’annonceur ne voulait pas être associé.

Ainsi, les listes blanches rendent les choses plus faciles pour les marques et les rendent à la fois plus proactives. Ces listes blanches couvrent la publicité Facebook sur des applications tierces et les annonces dans les vidéos.

Rassurer les différentes marques

Le lancement des nouvelles fonctionnalités par Facebook vient à un moment où le géant des réseaux sociaux fait l’objet de lourdes critiques. Ces dernières se rapportent au fait que Facebook a décidé de ne pas vérifier les annonces politiques au nom de la liberté d’expression. Les différentes marques s’inquiètent ainsi de voir leurs annonces aux côtés de contenus douteux.

D’autre part, Facebook a aussi travaillé pour effacer certains types de contenu. Par exemple, plus tôt cette année, le réseau social a décidé de supprimer de la plateforme tout ce qui se rapporte au nationalisme blanc.

Selon les informations, Facebook n’a pas vraiment souffert par rapport à ces différents problèmes de contenus. La compagnie continue en effet de faire autant de profits et même plus. Les nouvelles fonctionnalités semblent ainsi avoir été conçues spécialement pour rassurer les différentes marques.

Mots-clés facebook