Facebook planche sur son propre système d’exploitation pour remplacer Android

Le marché du système d’exploitation pour nos appareils connectés est dominé par Google, avec sa solution Android. Qu’il s’agisse de Samsung, Xiaomi, OnePlus ou Huawei, une large majorité des constructeurs se tourne vers l’OS. Mais dans le cas du dernier cité, face aux sanctions américaines entravant sa progression, une alternative est actuellement développée et elle s’appelle HarmonyOS. Un système d’exploitation qui devrait, d’ici l’an prochain, être disponible sur bien plus d’appareils – seul un téléviseur connecté Honor, filiale de Huawei, en profite. Mais la firme chinoise n’est pas la seule à ne plus vouloir dépendre d’Android.

Comme nous le rapporte The Verge, Facebook planche également sur son propre système d’exploitation.

Crédits Pixabay

Si le projet venait à terme, nul doute que ce dernier serait déployé sur les appareils connectés Facebook.

L’un des créateurs de Windows NT derrière le projet

Facebook souhaite s’émanciper de Google et son système d’exploitation Android, qui équipe ses produits connectés. Comme nous l’explique The Information (relayé par The Verge), c’est Mark Lucovsky, l’un des créateurs de Windows NT, qui est en charge du projet.

Andrew Bosworth, vice-président du matériel chez Facebook, affiche quant à lui une ambition claire : “Nous souhaitons vraiment avoir une place dans la prochaine génération”.

Andrew Bosworth précise sa pensée en expliquant que la montée en puissance de Facebook ne passera pas par le fait de faire confiance au marché ou aux concurrents. La société de Mark Zuckerberg préfère la jouer solo et nul doute que ce projet de système d’exploitation sera très périlleux. En créant son propre OS, Facebook pourra donc avoir le total contrôle – comme il l’a toujours eu avec ses services, qu’il s’agisse d’Instagram ou WhatsApp.

On pourra donc s’attendre à voir arriver le système d’exploitation Facebook sur les prochaines générations d’appareils connectés, aussi bien Portal que le casque de réalité virtuelle Oculus. Une étape importante dans l’évolution de la société qui s’était concentrée sur les réseaux sociaux pendant très longtemps. Mark Zuckerberg avait plusieurs fois fait part de sa déception quant à un lancement trop tardif sur le marché de l’hardware et logiciels.

Reste à savoir si, face à une mauvaise image grandissante de Facebook, les utilisateurs seront au rendez-vous pour adopter cet OS.