Facebook se défausse de toute responsabilité et laisse le choix d’afficher ou non les publicités politiques à sa communauté

Facebook est dans la tourmente depuis que Mark Zuckerberg a décidé de rester neutre concernant les publications haineuses de Donald Trump, provoquant le désarroi de ses cadres. Une situation déjà dénoncée par les internautes depuis plusieurs années alors que le réseau social est à l’origine d’ingérences lors des élections américaines.

Le monde entier se souviendra du scandale Cambridge Analytica, société qui déroba les données privées de millions de personnes sur Facebook pour influencer la présidentielle de 2016 et le Brexit. Et alors que Joe Biden, candidat démocrate, invite Facebook à prendre ses responsabilités, la société communique sur les publicités politiques.

Crédits Pixabay

Facebook rejette toute responsabilité et donnera simplement le choix à ses utilisateurs de masquer, ou non, les publicités politiques.

Le choix sera laissé aux utilisateurs de Facebook

Facebook confirme sa position neutre et ne modérera pas les publicités politiques, qu’elles soient véridiques ou non. Une position dénoncée et des ingérences régulières alors que la désinformation se propage à vitesse grand V sur le réseau social. Se défaussant de toute responsabilité, la société laissera simplement le choix aux utilisateurs d’afficher ou non les publicités politiques. Une nouveauté qui intervient alors que Joe Biden, candidat démocrate, fera face à Donald Trump, républicain briguant un second mandat après une présidence très critiquée.

Chez USA Today, Mark Zuckerberg avait confirmé cette position mardi dernier, expliquant que la meilleure façon (selon lui) pour que les politiciens tiennent leurs responsabilités était de voter. Le patron de Facebook a également expliqué faire “confiance aux électeurs pour qu’ils jugent par eux-mêmes” en poursuivant vouloir “maintenir une plate-forme aussi ouverte que possible, en plus d’efforts ambitieux pour booster la participation“.

Facebook va également lancer un “Voting Information Center” en pleine élection présidentielle américaine. Ce dernier montrera les dates pour voter, les démarches pour s’inscrire sur les listes électorales, les bureaux où se rendre pour voter… Des notifications pourront également être reçues pour se rappeler de se rendre dans les bureaux de vote.

Au final, Facebook aura tenu sa position, bien que largement critiquée. Celle d’un réseau social qui, à la modération d’un contenu potentiellement trompeur, préfère laisser le choix aux utilisateurs de faire le tri.

Mots-clés facebook