Facebook s’excuse publiquement après la traduction de « mauvais goût » du nom du président chinois Xi Jinping

Récemment, une bourde technique portant sur la traduction du nom du président chinois, Xi Jinping, a fait beaucoup de bruit sur la toile. Fin de la semaine dernière, des articles écrits en langue birmane traduits en anglais sur Facebook se sont retrouvés sous les feux des projecteurs. En effet, le nom du président de la Chine y a été traduit en « Mr. Shithole ». On vous laisse le soin de traduire cela en français.

Suite à cet incident, Facebook n’a pas manqué de réagir. Par la suite, la société a donc présenté ses excuses au principal intéressé, dont le nom a été confondu par mégarde avec un certain orifice proximal.

Crédits Pixabay

Cette erreur a été découverte pour la première fois par le biais d’un message officiel diffusé sur la plateforme. Le message en question concernait la rencontre du président chinois avec le leader du Myanmar, Aung San Suu Kyi.

Un problème technique serait à l’origine de cet incident

Selon les explications de Facebook, ce problème de « très mauvaise traduction » serait dû à un problème technique. La société s’est d’ailleurs excusée samedi dernier.

Selon Reuters, un article sur la page Facebook du bureau du conseiller d’État du Myanmar aurait permis la découverte de la première mauvaise traduction du nom du président chinois. Cet article abordait une discussion entre Xi Jinping et Aung San Suu Kyi.

Par la suite, la traduction de cet article du birman à l’anglais a transformé le nom de Xi en « M. Shithole » à plusieurs reprises. Toujours selon les déclarations de Reuters, cette faute de traduction particulièrement offensive s’est simplement produite sur Facebook, mais pas sur Google Translate.

Facebook fait amende honorable via Reuters

D’après les indications d’un communiqué à Reuters, le problème qui provoquait de telles erreurs de traductions du birman à l’anglais est désormais résolu. Facebook a d’ailleurs ajouté que « ce scandaleux incident n’aurait jamais dû arriver et que des mesures ont été prises afin que cela ne se reproduise plus jamais ». L’entreprise a donc présenté ces excuses pour cette erreur de traduction et les soucis que cela a pu engendrer.

Toujours selon ce communiqué, le nom de Xi Jinping n’était pas dans la base de données birmanes de Facebook. Par la suite, le système a dû deviner la traduction du nom Xi. Pour le coup, des tests semblables sur des mots birmans débutant par « xi » ou « shi » ont tous donné « shithole ». Une situation qui ne manquera pas de marquer les esprits.

Mots-clés facebook