Facebook sous surveillance pendant 20 ans aux Etats-Unis

Facebook et la confidentialité des données, c’est une longue histoire d’amour et ce n’est sans doute pas prêt de se terminé puisque le réseau social est désormais dans le collimateur de la Federal Trade Commission, une agence indépendant du gouvernement américain et dont la mission principale consiste tout simplement à s’assurer que le droit de la consommation est bien respecté. Autant dire que c’est le genre d’entité qui ne rigole vraiment pas et Mark Zuckerberg vient d’en faire les frais puisque la commission a décidé de placer son service sous surveillance… pendant 20 ans.

Facebook sous surveillance pendant 20 ans aux Etats-Unis

Pourquoi ? Tout simplement parce que la FTC estime que Facebook n’a pas toujours joué la carte de la transparence et même que le réseau social a trompé ses utilisateurs à maintes reprises concernant la protection de leurs données privées. Il faut dire aussi que le service a beaucoup communiqué sur le sujet mais que les grands discours de Mark et de ses amis n’ont pas toujours été suivis des faits. Et ce n’est pas tout puisque le service est également accusé de pratiques commerciales déloyales et trompeuses. Mieux, selon le président de la commission, Facebook doit désormais tenir les promesses faites à ses millions d’utilisateurs en leur permettant de protéger simplement et efficacement leur vie privée. Résultat des courses, des audits réguliers (tous les deux ans) vont être mis en place afin de mieux surveiller le service. Ce dernier n’aura plus la possibilité d’imposer des changements sur les réglages concernant la vie privée et chaque utilisateur devra donc autoriser ces derniers pour qu’ils puissent être effectifs.

Mark Zuckerberg n’a pas tardé à réagir, évidemment, et le fondateur de Facebook s’est ainsi lancé dans une longue tirade publiée sur le blog officiel de son service. C’est beau, c’est émouvant et sachez d’ailleurs que vous pouvez trouver une traduction de son billet chez l’ami Philippe. Pour ceux qui auraient la flemme de tout lire, sachez simplement que Mark s’est engagé solennellement à faire de Facebook le leader « en terme de transparence et de contrôle de la confidentialité ». Ce qui veut donc dire que nous risquons très rapidement de voir débarquer une grosse mise à jour du service et ce ne sera sans doute pas un mal.

Après, bien sûr, ce qui aurait été formidable, c’est que Facebook n’attende pas de se faire épingler par une commission pour nous permettre de mieux protéger nos données… M’enfin, on ne peut pas tout avoir non plus…

Via (Crédits Photo)