Facebook supprime une publicité politique pro-Trump à cause d’un symbole nazi

Depuis le décès de l’Afro-Américain George Floyd, le 25 mai 2020, la situation est particulièrement délicate au pays de l’Oncle Sam. Et c’est également le cas sur les réseaux sociaux qui commencent à durcir leurs positions face aux discours de haine. Mi-juin, une publicité de la campagne de l’actuel président américain, Donald Trump, a ainsi généré pas mal de réactions.

Le 17 juin dernier, une publicité politique pro-Trump a, en effet, été partagée sur Facebook. Ce qui n’allait apparemment pas avec cette dernière, c’est le fait qu’elle représentait un symbole nazi destiné à marquer les prisonniers politiques, surtout de gauche, dans les camps de concentration.

Un écran e téléphone avec le logo de Facebook

Photo de Gerd Altmann. Crédits Pixabay

Non pouvait clairement sur cette publicité un triangle rouge à l’envers. Une image qui n’est pas passée inaperçue auprès de l’Anti-Defamation, qui a affirmé que ce symbole était bien utilisé par les nazis durant la Seconde Guerre mondiale. La réaction de Facebook ne s’est pas fait attendre, car la publicité a été retirée de la plateforme, le lendemain même de sa mise en ligne.

Une publication qui va à l’encontre de sa politique contre la haine organisée, selon Facebook

Cette publication incitait les internautes à signer une pétition, mise en ligne depuis le début du mois dernier, contre Antifa, un groupe qui se dit antifasciste. Le président américain accuse ce dernier d’être à l’origine de la violence lors des différentes manifestations qui ont récemment eu lieu aux États-Unis, destinées à lutter contre la brutalité policière.

Alors que la pétition circulait depuis début juin, cette publicité, financée par le comité de collecte de fonds de la campagne de Trump et qui a choqué pas mal de monde, est apparue sur Facebook. L’entreprise n’a pas pris son temps pour la supprimer.

Pour sa part, Donald Trump a déclaré avec un tweet, que cette représentation est souvent utilisée par Antifa. Il avance aussi que ce triangle rouge à l’envers n’est pas présent dans la base de données des symboles haineux.

Une série de débordements du président américain sur les réseaux sociaux

Pour rappel, au mois de mai, Donald Trump a partagé deux tweets concernant le vote par correspondance. Ce qui n’allait pas, c’est sont les allégations « trompeurs » partagées dans ces tweets. On en a d’ailleurs beaucoup entendu parler.

Une poignée de jours après cet incident, Trump a été mis en garde par Twitter, concernant un tweet incluant la phrase suivante : « Lorsque le pillage commence, le tournage commence ».

La dernière en date, les commentaires « racistes et haineux » sur les comptes Reddit et Twitch de l’actuel président américain, ce qui a conduit ces plateformes à le bannir temporairement.