Facebook va supprimer plus de 5.000 outils de ciblage pour prévenir la discrimination publicitaire

La plateforme publicitaire de Facebook fait toujours l’objet de nombreuses critiques, allant même jusqu’à des dépôts de plainte et procès, à cause des outils de ciblage qu’ils confèrent aux annonceurs. Ces derniers s’en servent pour discriminer certaines catégories de personnes, certains groupes religieux ou certaines ethnies minoritaires.

C’est le Département américain du logement et du développement urbain (HUD) qui a dernièrement déposé une plainte officielle contre Facebook, l’accusant de transgresser la loi sur le logement équitable.

Cette plainte a d’ailleurs ouvert la voie à un procès fédéral. Certains types d’annonces font l’objet d’une réglementation et d’une surveillance fédérale. Il s’agit, entre autres, des annonces relatives au logement, à l’emploi et dans lesquelles aucune discrimination, qu’elle porte sur la race, sur la religion ou autres, ne peut être tolérée.

L’ouverture de cette procédure judiciaire devrait ainsi inciter Facebook à adopter des mesures plus fermes face à la discrimination publicitaire.

Facebook veut éduquer les annonceurs

Facebook a publié un article sur son blog le 21 août 2018 déclarant que le réseau social allait désormais supprimer plus de 5 000 options de ciblage pour lutter contre la publicité discriminatoire, éviter les abus et protéger ses utilisateurs. Si l’entreprise continue de penser que ces catégories de ciblage ont été utilisées légitimement, elle reconnaît que les supprimer permettrait d’empêcher les annonceurs d’exclure certains groupes de personnes de voir leurs annonces.

La plateforme rajoute qu’elle souhaite éduquer les annonceurs à respecter ses politiques. Elle explique également qu’elle a toujours exhorté les annonceurs à identifier les annonces portant sur le logement, le crédit ou l’emploi afin de s’assurer de leur conformité par rapport à la politique de non-discrimination du service.

Cette fois-ci, passer par cette case conformité ne sera plus facultatif pour les annonceurs s’ils souhaitent continuer de publier leurs annonces sur Facebook.

Suppression définitive de l’option de ciblage de l’affinité ethnique

Facebook avait permis aux annonceurs d’utiliser des options de ciblage appelées affinité ethnique leur permettant d’exclure tous les utilisateurs ne correspondant démographiquement pas à la campagne.

À la lumière des critiques et plaintes qui ont commencé à tomber sur la société, cette option de ciblage a été remplacée par un système d’affinité multiculturelle basé sur le comportement et non plus sur la démographie.

Plus tôt en 2018, l’entreprise a décidé de supprimer définitivement cet indicateur de toute publicité en raison d’une interdiction temporaire de l’activité en 2017. Elle a également signé un accord avec l’État de Washington en juillet 2018 pour supprimer de sa plateforme publicitaire toutes les options de ciblage relatives à l’ethnie et à la religion.

Facebook déclare avoir établi de nouvelles mesures de contrôle des annonces en collaboration avec des experts externes pour souligner la différence entre le ciblage publicitaire tolérable et la discrimination publicitaire.

Mots-clés facebook