Facebook traîne en justice une société qui a usurpé son identité

Facebook protège ses intérêts. Fort de milliards d’utilisateurs, combinant Instagram et WhatsApp, la société de Mark Zuckerberg n’hésite pas à traîner en justice ceux qui lui causent du tort. Il faut dire que Facebook est un nom fort qui peut générer un certain trafic et certains l’ont bien compris en usurpant son identité. C’est notamment le cas de Compsys Domain Solutions Private, société indienne qui a tiré parti du réseau social pour créer douze noms de domaine trompeurs. Face à cette situation, le réseau social a décidé de prendre des mesures drastiques.

Comme Facebook lui-même l’explique dans un communiqué, la société traîne Compsys Domain Solutions Private en justice.

Crédits Pixabay

Force est de reconnaître que la société indienne s’inspire largement des noms de Facebook pour ses sites.

Une plainte déposée en Virginie par Facebook

Comme l’explique Facebook dans son communiqué, c’est une plainte à l’encontre de Compsys Domain Solutions Private qui a été déposée en Californie, aux USA, contre la société indienne.

Une société qui aura utilisé des noms de domaine évoquant Facebook à plusieurs reprises – l’entreprise de Mark Zuckerberg cite des exemples probants avec “facebook-verify-inc.com”, “instagramhjack.com” et “videocall-whatsapp.com“.

Des noms rappelant fortement Facebook (doux euphémisme) et une situation qui agace la société qui explique dans son communiqué “Nous sommes régulièrement à la recherche de noms de domaine et applications qui portent préjudice à nos marques déposées. L’action en justice datant d’aujourd’hui est dans le cadre de cet effort continuel pour protéger les utilisateurs contre le phishing, vol d’identité et autres méthodes de fraude en ligne. Nous avons engagé des poursuites judiciaires alors que Caompsys n’a pas répondu à nos sollicitations“.

L’objectif pour Facebook est d’éviter que ses utilisateurs ne soient victimes d’arnaques en ligne en pensant se trouver sur un site relatif au réseau social. Et les noms de domaine peuvent tromper les internautes moins avertis que d’autres, qui livrent alors des informations personnelles sensibles.

Dernièrement, Facebook a mis en place un système de notification sur Messenger. Ce dernier prévient lorsqu’un utilisateur se trouve potentiellement face à une fraude. Et il semblerait que la société poursuit ses efforts de ce côté.