Facebook : un nouveau nom pour une nouvelle aventure ?

Les rumeurs sur un probable changement de nom de l’entreprise Facebook vont bon train. Le groupe qui compte en son sein plusieurs réseaux sociaux pourrait donc se donner une nouvelle appellation.

©degimages/123RF.COM

Une analyse d’un point de vue marketing s’impose

L’information dévoilée plus tôt ce mois dans un rapport de The Verge fait débat dans la sphère médiatique depuis quelques jours. Plusieurs personnalités donnent leur avis sur ce que cela pourrait impliquer. Pour Zip Ingram, un célèbre journaliste et expert marketing américain, ce changement bien que radical pourrait permettre à Facebook de rafraîchir son image. « Ils ont besoin d’un nouveau nom qui ne soit pas si bestial pour l’agneau » a-t-il déclaré.

Rien de nouveau sous le soleil

Ce re-branding que certains trouvent comme une manœuvre vaine et désespérée d’une autre époque peut bien cacher une excellente technique marketing. Bien avant Facebook Inc, plusieurs institutions ont déjà eu à faire confiance au pouvoir de la communication pour se laver du dégoût. Cette semaine, l’entreprise de Franc Zuckerberg avec ses plus de 3 milliards d’utilisateurs et près de 900 milliards de dollars de capitalisation boursière pourrait également s’essayer à cet exercice.

La conférence qui pourrait tout basculer

La société lance aujourd’hui sa conférence annuelle Connect, dédiée à la technologie de réalité virtuelle et à réalité augmentée. Cela pourrait être l’occasion pour Facebook de révéler sa nouvelle identité de marque. Un changement qui pourrait ne pas être aussi aisé pour Facebook dont le nom est profondément ancré dans l’inconscient collectif mondial que ce soit comme entreprise, marque ou produit.

Un nouveau nom pour un nouveau projet et le renouveau

À propos des motivations, l’idée la plus répandue est celle selon laquelle Mark Zuckerberg souhaiterait que la nouvelle dénomination ne représente pas juste un réseau social, mais un portail vers de « métaverse » ; son nouveau projet. Un nouveau nom pour être à la hauteur des nouvelles ambitions, mais peut-être aussi pour essayer de régler le problème de confiance qui perdure entre Facebook et ses abonnés. Dans tous les cas, il faudra beaucoup de temps pour faire émerger un éventuel changement de marque.