Facebook va se servir de Source3 contre le piratage

Facebook procède chaque année à des dizaines d’acquisitions et l’entreprise vient précisément de mettre la main sur une nouvelle start-up du nom de Source3. Elle compte utiliser sa technologie afin de lutter contre le plagiat et contre le piratage de contenus.

“Nous sommes ravis d’apporter notre expertise en matière de propriété intellectuelle, de marques de commerce et de droits d’auteur à l’équipe de Facebook et de servir leur communauté mondiale de deux milliards de personnes, qui consomment du contenu, de la musique, des vidéos et d’autres IP tous les jours “, tel est le discours prononcé par les cofondateurs de Source3 sur leur site.

facebook-wifi

En cours de déploiement en France, la fonction Find Wi-Fi (Trouver un réseau Wi-Fi), permet aux utilisateurs de repérer plus facilement les spots Wifi gratuits.

En effet, Facebook a fait appel au savoir-faire de la jeune start-up pour agir contre le piratage vidéo. Source3 est la première plateforme mondiale qui opère dans la protection de propriétés intellectuelles mises en ligne.

Facebook et Source3, main dans la main

Elle n’est pas encore très populaire auprès du grand public, mais sa technologie va probablement dissuader certains utilisateurs.

Pour le moment, aucune information n’a filtré quant au montant de la transaction. Les termes exacts de l’accord n’ont pas non plus été divulgués.

Lors d’une conférence téléphonique en février, Mark Zuckerberg avait mentionné son intérêt pour les contenus vidéos. « Nous recherchons des moyens de développer l’écosystème du contenu vidéo sur Facebook. » Avait-il indiqué. Il a donc mis en place la stratégie « Video First » qui vise à faciliter la diffusion et le partage vidéographique sur le réseau.

En privilégiant la vidéo, le milliardaire espère attirer les éditeurs et les créateurs de contenus, mais également les annonceurs. Toutefois, pour atteindre ses objectifs, il lui faut sécuriser au mieux les données partagées sur la plateforme.

Protéger les contenus pour attirer les éditeurs et les annonceurs

Ce qui est probablement la raison de ce partenariat avec Source3. La firme de Menlo Park avait d’ailleurs eu recours à un autre outil assurant le même rôle. Il s’agit de Rights Manager.

D’origine américaine, Source3 dispose de plusieurs outils permettant la détection de contenus non certifiés. En d’autres termes, les ingénieurs de l’entreprise sont capables de savoir si l’internaute qui poste la vidéo est bien le propriétaire légitime de celle-ci.

Ce qui signifie que sauf autorisation de l’auteur, le contenu ne pourra pas être publié.

D’après Recode, Source3 fera partie intégrante des fonctionnalités de Facebook. Il ne sera pas donc pris comme une extension isolée. Cette fusion offrira une facilité d’utilisation, car les internautes n’auront pas à suivre un lien quelconque pour y accéder ni même installer quoi que ce soit sur leur ordinateur ou leur terminal.

Mots-clés facebookweb