Faites connaissance avec le Majungasaurus, un specimen désormais célèbre pour ses dents

Madagascar est une île de l’océan indien bien connue pour abriter des trésors naturels et archéologiques. D’ailleurs, c’est dans la région de Majunga, située dans la partie occidentale de la grande île, comme on l’appelle, qu’un dinosaure théropode qui a été nommé le Majungasaurus vivait il y a des millions d’années.

Ce dernier faisait partie de la dernière vague de dinosaures ayant vécu sur Terre, c’est-à-dire il y a entre 66 et 70 millions d’années. Et de nouvelles découvertes le concernant ont été faites par une équipe de chercheurs de l’Université d’Adephi à New York, dirigée par Michael D’Emic, un spécialiste de la paléontologie.

Crédits Pixabay

Selon les résultats de cette recherche, qui ont été publiés dans PLOS One, des analyses dentaires ont été réalisées sur le Majungasaurus, l’Allosaurus et le Cetasaurus, trois espèces de dinosaures carnivores. Et ces résultats sont plutôt surprenants.

Des dents qui se remplacent aussi rapidement que celles d’un requin

D’après les scientifiques, les Majungasaurus remplaçaient leurs dents aussi souvent qu’un requin, c’est-à-dire tous les deux mois. Le célèbre Tyranosaurus Rex par exemple mettait deux années pour ce processus. Ce qui a d’ailleurs conduit les scientifiques à longtemps se dire que le Majungasurus était un spécimen herbivore.

Il est vrai que pour chaque espèce, qu’elles soient carnivores ou herbivores, la durée du processus de remplacement peut varier. Elle peut être hebdomadaire ou mensuelle chez les herbivores et aller de quelques mois à quelques années chez les carnivores, pour qui lesquels, le remplacement des dents est plus long.

Par contre, les données du Majungasaurus ajoutées à celles regroupant déjà 16 espèces, sur lesquelles les carnivores déjà étudiés étaient le Cetasaurus et l’Allosaurus, révèlent que cette espèce était particulière. D’après les déclarations du chercheur D’Emic dans Newsweek, les données des études sur le Majungasaurus étaient surprenantes. En effet, ses dents se remplacent vraiment rapidement pour un dinosaure carnivore.

Le Majungasaurus, un prédateur qui était au sommet de la chaîne alimentaire

Pour Madagascar, le Majungasurus était le plus grand prédateur que l’île ait connu à l’époque préhistorique. Effectivement, en plus d’être un carnivore, les études ont pu démontrer que cette espèce était également cannibale, ce qui est vraiment rare.

Cette espèce est l’une des mieux étudiées de celles de l’hémisphère sud grâce à ses ossements bien préservés. D’ailleurs, beaucoup de ses dents peuvent être vues dans divers musées. Ce qui a conduit les scientifiques à se demander pourquoi on trouvait autant de dents fossilisées de cette espèce en particulier.

Et la réponse est finalement toute simple, ses dents se remplaçaient vraiment très rapidement, 14 fois plus vite que chez un T-Rex.

Mots-clés paléontologie