Faîtes connaissance avec le Tongoenas burleyi, une espèce de pigeon géant qui a autrefois vécu au Tonga

Un article récemment publié dans la revue Zootaxa, nous parle de la découverte d’une nouvelle espèce de pigeon, le Tongoenas burleyi (Columbidae). Il s’agit en fait d’une découverte peu commune, les paléontologues ayant mis la main sur un pigeon géant.

C’est grâce à des restes fossilisés, dispersés sur six îles de l’archipel du Tonga (Foa, Lifuka, Uiha, Ha’afeva, Tongatapu et Eua), en Océanie, que les chercheurs sont parvenus à reconstituer cet énorme oiseau qui vivait autrefois sur ces îles avant que l’homme n’arrive.

La tête d'un pigeon

Photo de Thanasis Papazacharias. Crédits Pixabay

En effet, le Tongoenas burleyi vivait paisiblement au Tonga, durant plus de 60.000 ans, puis disparut après l’arrivée de l’homme, il y a environ 2850 ans. Selon le Dr David Steadman, l’ornithologue qui a dirigé cette étude, également conservateur au Florida Museum of Natural History, ironiquement, une consommation excessive par l’être humain aurait fini par avoir raison de cette espèce, en raison de son bon goût.

Une découverte incroyable, selon les chercheurs

C’est dans une grotte située sur l’île d’Eua que Steadman et son équipe ont découvert les premiers fossiles du Tongoenas burleyi. Les dimensions des restes fossilisés étaient vraiment impressionnantes, précisent-ils. Aussi, le Dr David Steadman et son équipe ne s’attendaient pas du tout à ce que les os appartiennent en fait à un pigeon.

Après analyse de tous les fossiles de Tongoenas burleyi retrouvés, les chercheurs ont pu déterminer que l’énorme pigeon devait mesurer aux environs de 51 centimètres de long (sans compter sa queue) pour un poids faisant plus de cinq fois celui des pigeons citadins modernes.

À lire aussi : Un groupe a lâché des pigeons déguisés en Donald Trump

Un rôle très important pour la survie des nombreuses espèces d’arbres

Le Tongoenas burleyi disposait aussi d’une livrée gris criard. Et concernant son alimentation, le Dr Steadman déclare que ce pigeon se nourrissait essentiellement de fruits. D’ailleurs, cet oiseau était apparemment capable d’avaler des fruits plus gros qu’une balle de tennis, selon ces chercheurs.

Contrairement aux espèces de pigeons actuelles qui vivent au Tonga, le Tongoenas burleyi qui se sustentait de très gros fruits, était donc capable d’éparpiller les graines à travers les six îles.

Aujourd’hui, de nombreux arbres fruitiers sont de ce fait en danger, en l’absence de ce pigeon géant qui a disparu du fait de l’homme.

À lire aussi : Google Pigeon, le réseau social consacré aux transports

Reconstruction du Tongoenas burleyi

Reconstruction du Tongoenas burleyi. Crédits Danielle Byerley.