Faites connaissance avec Optimism, le frère jumeau de Persévérance

Un « jumeau » grandeur nature du rover Persévérance vient de débarquer dans le Jet Propulsion Laboratory de la NASA à Pasadena, aux États-Unis. Nommé Optimism, celui-ci servira à anticiper et résoudre les problèmes que le véhicule pourrait rencontrer au cours de son périple sur Mars.

Alors que Persévérance entame son voyage vers la planète rouge depuis le 30 juillet dernier, les équipes de la NASA se mobilisent pour que la mission Mars 2021 soit un succès. C’est dans cette optique qu’un rover du nom d’Optimism a été créé. Réplique du rover martien, l’engin vient de faire son arrivée dans les locaux du Jet Propulsion Laboratory de la National Aeronautics and Space Administration (NASA) à Pasadena, dans l’État de la Californie. Cependant, contrairement à Persévérance, il n’atteindra jamais la planète rouge. Mais sachez également qu’il n’a pas été construit par hasard.

(Capture YouTube)

En fait, il servira de plateforme pour étudier et tester les mises à jour dont le rover lancé vers Mars pourrait avoir besoin.

Une copie conforme de Persévérance

Afin de s’assurer que les deux engins se ressemblent comme deux gouttes d’eau, Optimism a été construit sur la même plateforme que son frère. Concrètement, le véhicule imitera le travail et la fonction du rover martien à des fins de simulation sur Terre. Il roulera à cet effet sur le Mars Yard, un terrain que la NASA a aménagé pour reproduire les caractéristiques du sol martien.

Au fur et à mesure que les tests progresseront, l’agence spatiale américaine établira des correctifs logiciels qui seront éventuellement envoyés vers Persévérance. À noter que les mises à jour peuvent également concerner le volet matériel.

Une mission périlleuse

En fait, le nom Optimism est l’acronyme de « Operational Perseverance Twin for Integration of Mechanisms and Instruments Sent to Mars ». De son côté, Persévérance est censé toucher le sol martien le 18 février 2021.

Une fois à destination, le rover ne pourra plus recevoir de l’assistance et se contentera d’exécuter les commandes fournies depuis la Terre. En créant OPTIMISM, les scientifiques veulent ainsi pouvoir tester différents scénarios pour une action ou une mission donnée avant de choisir la meilleure manœuvre à exécuter sur la planète rouge.

Mots-clés mars