Ce discours de Barack Obama n’est pas authentique, ferez-vous la différence ?

Le combat contre les fake news figure parmi les principales préoccupations des géants IT. À ce sujet, Facebook, Google, Samsung ou encore Intel ont mis à disposition des fonds pour financer des projets visant à lutter contre les fausses informations. C’est grâce justement à ce financement qu’une équipe de scientifiques de l’université de Washington a pu recréer un faux discours de l’ancien président américain Barack Obama.

Si la méthode n’est pas une première, c’est surtout le résultat qui est bluffant. Généralement, ce genre de pratique est démasqué par le fait que la superposition d’extraits audio avec une vidéo ou une image ne concorde pas toujours avec les mouvements des lèvres et parfois avec les paroles. Pour régler ce problème, l’équipe de Supasorn Suwajanakorn a développé un réseau neuronal artificiel.

Obama Coup d'état

Barrack Obama et sa femme Michelle.

Reproduire visuellement les propos tenus par Obama est certes un exploit, mais cela révèle surtout l’ampleur du combat contre les fake news.

Reproduction visuelle sur des interventions antérieures

Durant ses deux mandats, l’ex-président US intervenait régulièrement toutes les semaines. Cela représente environ quatorze heures de vidéo accessibles à tous. L’équipe de scientifiques s’en est aussi servi pour l’expérience. À ce propos, Supasorn Suwajanakorn explique que :

« En s’entraînant sur 14 heures tirées des vidéos hebdomadaires d’intervention du président, un réseau de neurones artificiels apprend à convertir ces éléments audio bruts en formes de la bouche. Au vu de sa forme à chaque instant, nous synthétisons une texture de lèvres de grande qualité pour modifier [dans la vidéo finale] ce qu’il semble dire en concordance avec la piste audio d’origine. »

Une technologie déjà controversée

Les scientifiques ne cachent pas leur envie d’en faire une application « pratique » même s’ils avouent que leur technologie est encore perfectible. Ce sont les messageries instantanées, dans la connexion est souvent irrégulière, qui pourront en bénéficier les premiers. Sur ce point, Steve Seitz, co auteur des recherches, évoque Skype et Messenger.

Mettre une telle technologie à la portée de tous, donc aux auteurs de fake news aussi, a de quoi inquiéter. Entre de mauvaises mains, elle élèvera les fausses informations à une ampleur bien plus inquiétantes. Malgré cela, les scientifiques se montrent rassurants à l’image de Steve Seitz affirmant que :

« Vous ne pouvez pas prendre la voix de n’importe qui et la transformer en vidéo d’Obama. Nous avons fait le choix conscient de nous orienter vers une méthode permettant de glisser les mots de quelqu’un dans la bouche d’autrui. Nous prenons simplement de véritables mots prononcés par quelqu’un pour les transformer en vidéo de cette personne. »

Mots-clés insolitevidéo