Fast and Furious 4, un retour aux sources salutaire…

A présent, vous devez le savoir, sur la Fredzone nous aimons beaucoup parler de culture. Oui, mais la vraie culture, celle qui tache, bien entendu. Et en la matière, on peut difficilement mieux faire que Vin Diesel. Après un premier Fast and Furious surprenant, un deuxième nettement moins sympathique et un troisième fondamentalement merdique, voilà que ce libre penseur revient dans un quatrième opus, attendu pour le 8 avril prochain et qui va enfin renouer avec la tradition.

Vin Diesel fait partie de ces acteurs qui gagnent à être connus et qu’il vaut mieux s’abstenir de juger trop vite. Lorsqu’on le voit, comme ça, on dirait juste un acteur de films d’action de plus. Dans le genre de Steven Seagal ou encore de Wesley Snipes. Un brave gars qui vient tout droit d’un ghetto américain et qui a passé un peu trop de temps à faire de la gonflette et pas assez à lire.

Sauf que voilà, ce bon vieux Vin a complètement oublié d’être idiot. Et lorsqu’on le voit jouer dans des films comme Pitch Black, les Chroniques de Riddick, Il faut sauver le soldat Ryan, Un Homme à Part ou encore dans Jugez-moi coupable, on se dit qu’il a quand même pas mal de cartes dans son jeu. Sans compter, évidemment, qu’en plus d’être acteur, il est aussi producteur, réalisateur et scénariste, ce qui n’est pas forcément donné à tout le monde.

Pour en revenir à nos moutons, Fast and Furious 4 marque le retour de Vin Diesel dans le milieu des grosses voitures. En effet, un horrible meurtre va obliger Dominic Toretto (incarné par Vin en personne) et l’agent Brian O’Conner (le petit Paul Walker) à revenir à L.A. Comme on s’y attend un peu, les deux compagnons vont devoir former une alliance pour essayer de déjouer les plans d’un ennemi très vilain. En gros, donc, ça va péter dans tous les sens et c’est tant mieux.

Alors nous sommes d’accord, Fast and Furious 4 n’est pas un film intellectuel. En ressortant de la salle, vous ne verrez pas le monde autrement. Non, c’est certain. Cela dit, ce film ne manque pas de qualités. Déjà, il y a de belles voitures qui font beaucoup de bruit et qu’on aimerait bien conduire un jour. Ensuite, il y a beaucoup d’action, des cascades impressionnantes qui font froid dans le dos. Et puis surtout, il y a plein de filles à moitié à poil et très très gentilles. Sans compter, évidemment, sur ce bon vieux Vin qui ne manquera pas de grogner de temps en temps.

Mots-clés cinémafilmteaser