Web

Fav4, une page d’accueil minimaliste pour ses webwares préférés

Le minimalisme a de bons côtés et Fav4 semble l’avoir bien compris puisque ce petit service assez pratique est en réalité une page d’accueil très sobre dont le seul objectif est de vous donner la main sur vos webwares préférés. Très visuel, axé sur l’essentiel, il vous permettra donc d’accéder en un clic à plein de services comme votre Twitter,  votre Facebook ou encore votre boîte mail.

Quand on s’ennuie ou qu’on est à la recherche de bons billets, il suffit souvent de se mettre sur Twitter et de cliquer sur le premier lien qui passe. Et là, par exemple, c’est justement grâce à un tweet de Garry que je suis tombé complètement par hasard sur Fav4. Comme quoi, des fois, cela ne sert à rien d’aller chercher ses sujets trop loin.

Fav4, pour le présenter en quelques mots, est une version simplifiée de la page de démarrage de Google Chrome ou encore du “Top Sites” de Safari. Concrètement, il suffit de se rendre sur le site, de sélectionner les quatre services de son choix parmi la liste (on peut citer Google Reader, Gmail, Twitter, Facebook ou encore Flickr) et de définir l’outil comme page d’accueil pour pouvoir accéder très facilement aux webwares que l’on utilise le plus.

Point positif, l’interface de Fav4 est vraiment très soignée et parfaitement réactive.

Cela dit, en toute franchise, je doute quand même de l’intérêt de Fav4. En ce qui me concerne, tous mes services préférés (enfin les plus utiles dirons nous plutôt) sont toujours ouverts dans un des onglets de mon Google Chrome ou de mon Firefox. Et comme ces derniers sont automatiquement sauvegardés à la fermeture de mes navigateurs, il suffit d’ouvrir ces derniers pour que je puisse y accéder.

Et ça, il faut bien l’avouer, c’est quand même nettement plus productif. De la même manière, si l’intérêt de Fav4 repose sur sa simplicité et sur son côté minimaliste, c’est aussi ce qui lui fait défaut. Les internautes 2.0 et autres blogueurs utilisent souvent plus de quatre services et cet outil ne leur apportera finalement pas grand chose. Au pire, ils se contenteront des pages de démarrage intégrées à Safari ou à Google Chrome. Au mieux, ils passeront directement sur Symbaloo et on ne pourra pas vraiment leur en vouloir.

Mots-clés pratiqueservice