Si vous avez lu cet article d’USA Today, le FBI s’intéresse à vos données

Plus tôt cette année, après une altercation d’une très grande violence, deux agents du FBI ont perdu la vie au cours d’une opération. Ce malheureux incident a d’ailleurs été relaté dans les colonnes du quotidien américain USA Today le mardi 2 février 2021. Étrangement, il semblerait qu’actuellement, le FBI s’intéresse de près à tous ceux qui ont parcouru cet article.

Selon l’USA Today, l’agence fédérale souhaiterait obtenir des informations personnelles des gens qui ont lu cet article en ligne, le 2 février, précisément entre 19 h 03 et 19 h 38. Pour le moment, USA Today ignore les raisons de cette requête farouche venant du FBI. Dans tous les cas, l’agence de presse n’est pas d’accord.

Photo d’Andrea Piacquadio. Crédits Pexels

En effet, USA Today souligne que cette demande va à l’encontre du premier amendement, en plus de violer la confiance des lecteurs. Ce qui est hors de question. D’ailleurs, ce ne sera pas la première fois qu’une agence de presse refuse ce genre de demande.

Le FBI souhaite en savoir plus sur les personnes qui ont lu cet article

À titre d’information, l’intervention qui a conduit à la mort de ces deux agents fédéraux résulte d’une enquête concernant un réseau de pornographie infantile. Ils sont tombés suite à une terrible fusillade. Mais alors que le responsable du décès de ces derniers est aussi tombé sous les balles durant ce jour, voilà que le FBI dépose cette requête.

La présidente d’USA Today, Maribel Perez Wadsworth, n’a d’ailleurs pas manqué de partager son étonnement suite à cette assignation du FBI. Selon les informations communiquées, le FBI souhaite obtenir l’adresse IP, les numéros de téléphone ainsi que toutes les coordonnées personnelles des internautes ayant lu cet article de l’USA Today.

Mais USA Today ne compte pas se plier aux désirs du FBI

Wadsworth n’arrive pas à comprendre cette demande du FBI, surtout après la promesse du président américain, Joe Biden, concernant l’amélioration de la liberté de presse. Et comme nous l’avons déjà indiqué, le FBI n’a pas donné les raisons de cette étrange requête. En outre, en cédant à cette demande, USA Today risque de s’attirer les foudres de ses utilisateurs.

Donc, comme l’a souligné Wadsworth, l’USA Today fera tout son possible pour que cette requête du FBI n’aboutisse pas. Toujours selon cette dernière, le journal a déjà déposé une demande d’annulation de cette assignation auprès du tribunal.

Mots-clés fbi