FENG : charger les smartphones avec un simple balayage des doigts

Pourrons-nous bientôt partir en vacances ou en déplacement sans avoir besoin de prendre notre chargeur de téléphone ? C’est difficile à dire, mais des chercheurs du Michigan sont bien décidés à proposer une alternative viable aux utilisateurs. Ils ont effectivement mis au point un dispositif capable d’alimenter un écran LCD, une série de 20 LEDs ou même un clavier portatif… grâce aux mouvements des doigts de l’utilisateur.

Nelson Sepulveda, le spécialiste en génie électrique et en informatique à l’origine de la réalisation du projet, n’a pas hésité à exprimer franchement son enthousiasme :  “Nous sommes sur la voie des dispositifs portables alimentés par le mouvement humain”, a-t-il ainsi affirmé avec fierté.

FENG

Grâce à FENG, il suffira peut-être bientôt d’un simple balayage pour générer de l’énergie et recharger notre smartphone.

Bientôt, l’utilisateur des chargeurs ne sera donc plus nécessaire, du moins pas si cette technologie vient à être commercialisée. Un simple balayage des doigts sur l’écran permettra effectivement de recharger un smartphone ou même une petite tablette.

Produire de l’énergie avec de simples balayages

Le FENG, ou nano-générateur ferro-électrique, se présente sous la forme d’un simple film multicouche constitué par de nombreux feuillets de matériaux écocompatibles (argent, polypropylène) et riches en ions. Il a été conçu sur une base en silicone.

Quand l’utilisateur effectue un balayage ou appuie sur son écran, FENG sera comprimé et générera de l’énergie.

Pour alimenter un simple écran de téléphone, il suffira de comprimer la surface avec un seul doigt. Attention cependant, car l’utilisation de la paume de la main sera nécessaire pour pouvoir alimenter des appareils plus gourmand en énergie, comme celui avec une rangée de 20 LEDs évoqué un peu plus haut.

Très fin, le film affiche une épaisseur similaire à celle d’une vulgaire feuille de papier. Pour améliorer son efficacité, il suffit d’ailleurs de le plier. Nelson Sepulveda a en effet expliqué que : “Chaque fois que vous le pliez, vous augmentez de façon exponentielle la quantité de tension que vous créez”.

Deux versions disponibles

À part le film ultrafin destiné aux écrans de nos terminaux nomades, une autre version plus épaisse sera également disponible. Elle aura la capacité de recharger plusieurs appareils portables et générera ainsi beaucoup plus d’électricité.

Elle sera cependant logée dans le talon d’une chaussure.

Pour le moment, le moyen de transmission de l’énergie récupérée dans les talons vers les équipements comme un casque sans fil reste un blocage. Il faudra donc patienter pour pouvoir jouir d’un tel moyen de charge.

Nelson Sepulveda croit en tout cas dur comme fer en l’avenir de sa technologie : “Nous aurons bientôt des appareils à porter sur soi alimentés par le mouvement humain. Ce que je prévois, d’ici peu de temps, c’est la capacité de ne plus avoir à recharger son téléphone pendant une semaine complète, par exemple, parce que l’énergie nécessaire sera produite par nos mouvements”.

Prometteur, mais le produit en question est un simple prototype pour le moment et rien ne dit qu’il débouchera sur un produit économiquement viable. Pour le moment, il sera donc préférable de continuer à prendre votre chargeur avec vous.

Mots-clés énergieinsolite