So.cl, le réseau social de Microsoft, fermera ses portes le 15 mars

So.cl n’est clairement pas la plateforme sociale la plus connue au monde. Pourtant, lorsque Microsoft l’a lancé, la firme affichait de grandes ambitions et elle était ainsi persuadée de parvenir à faire sa place sur le secteur. Toutefois, elle n’a jamais décollé. Face à la situation, l’entreprise américaine a donc décidé de mettre un terme définitif à l’aventure.

Après pas loin de six années d’existence, le service va donc fermer ses portes. Définitivement. Pire, la fermeture est programmée pour le 15 mars et elle interviendra donc dans quelques heures.

Fin Socl

Socl va fermer ses portes. Définitivement. L’aventure est terminée.

Microsoft n’a pas souhaité communiquer les raisons qui l’ont poussée à prendre cette décision, mais l’explication la plus logique et la plus plausible est bien évidemment la faible fréquentation du site.

Un réseau social comme un autre

Pour ceux qui ne le connaissent pas encore et qui n’ont pas eu l’occasion de le tester, So.cl est un réseau social qui ressemble un peu à Google+, mais qui s’inspire de Pinterest et de Facebook en termes d’interface et d’ergonomie. Le principe est le même que pour les autres plateformes du même genre.

Les abonnés pouvaient par exemple partager des contenus numériques ou même des articles. La solution intégrait également des commentaires et un système de likes visant à favoriser les interactions entre les utilisateurs.

Au début, le projet était destiné uniquement aux étudiants. Ensuite, les créateurs du service ont décidé de l’ouvrir au grand public, mais cela n’a vraisemblablement pas été suffisant.

Une indifférence quasi générale

So.cl n’a effectivement jamais réussi à rivaliser avec Facebook, Google+ ou même Twitter. C’est en tout cas l’impression qui s’en dégage. Microsoft n’a en effet pas communiqué de chiffres sur la fréquentation de la plateforme.

Pourtant, la firme de Redmond a fait des efforts pour démarquer So.cl des  autres réseaux sociaux. La solution proposait des fonctions assez poussées et elle était notamment capable de traduire automatiquement les publications. En outre, elle était dépourvue de publicités.

Toutefois, cela n’a pas suffi à atteindre le cœur des internautes.

Quoi qu’il en soit, cet échec n’affecte pas les autres activités de Microsoft et encore moins sa réputation auprès du public.

Mots-clés microsoftsoclweb