Fin de partie pour Surcouf

Surcouf a été à la mode pendant très longtemps. Tous les Geeks, sans exception, ne rêvaient que d’une seule chose : pouvoir monter sur Paris et aller trainer dans la boutique côté Daumesnil. C’était un peu comme un pèlerinage, une aventure unique, un véritable périple. Et puis, le web a commencé à se démocratiser, on a vu émerger d’énormes boutiques en ligne et Surcouf a très rapidement fini par perdre tout son intérêt. Le volume de ventes s’est alors écroulé, plaçant le groupe dans une situation très inconfortable. Bien sûr, ce dernier a tenté d’inverser la tendance, mais cela n’a pas suffit et la liquidation judiciaire de la chaine vient ainsi d’être prononcée.

Ce n’est évidemment pas une grosse surprise. Depuis le mois de mars, le tribunal de commerce de Lille avait placé le groupe sous surveillance. L’objectif de la société était clair, il s’agissait de redresser la barre, de réduire au maximum ses pertes et donc de mettre en place un vrai plan de redressement.

Fin de partie pour Surcouf

Il semblerait que le groupe ait joué le jeu, allant jusqu’à fermer pas moins de la moitié de ses magasins en avril dernier, laissant par la même occasion plusieurs dizaines d’employés sur le carreau. Et puis, juste avant les vacances d’été, les dirigeants de Surcouf ont décidé de jeter l’éponge et de mettre leur société en vente. C’était la seule solution qui leur restait mais cette dernière n’a pas porté les fruits puisqu’aucun acquéreur ne s’est manifesté. Conséquence directe, le tribunal de commerce de Lille a placé la société en liquidation judiciaire, cette dernière va donc interrompre ses activités dès le 30 novembre prochain.

Coup dur pour les dirigeants du groupe, certes, mais aussi et surtout pour les 390 personnes qu’ils employaient. Des personnes qui vont donc se retrouver sans emploi d’ici quelques mois. On ne manquera d’ailleurs pas de leur adresser une pensée, à eux ainsi qu’à leur famille et leurs proches.

Via

Mots-clés surcouf