Fin d’une bataille judiciaire de longue durée pour Apple et Samsung

C’est la fin d’une des batailles judiciaires les plus marquantes de ces dernières années dans le monde de la Tech. La fin d’une époque diront peut-être les plus attachés au feuilleton qu’Apple et Samsung nous ont offert depuis près de 7 ans, au sujet de la violation de propriété intellectuelle dont Samsung était accusé vis-à-vis de l’iPhone 3GS.

On apprenait hier d’un document remis par les deux partis au tribunal (la cour fédérale de Californie en l’occurrence), qu’un accord à l’amiable avait été trouvé. Un accord dont les termes ne seront probablement jamais dévoilés, mais qui a le mérite de mettre un point final à la brouille qui opposait toujours les deux géants du smartphone il y a encore deux semaines.

Apple et Samsung ont finalement trouvé un accord mettant un terme définitif à une bataille judiciaire acharnée. Les termes de ce dernier restent sans surprise confidentiels.

Accusé d’avoir copié le design de l’iPhone 3GS et une partie de ses fonctionnalités lorsque les smartphones n’en étaient encore qu’à leurs balbutiements (comme le double tap pour zoomer, ou la présence d’une grille d’applications sur l’écran d’accueil), Samsung avait été reconnu coupable après moult rebondissements. En 2012, la firme coréenne était ainsi condamnée à verser un milliard de dollars de dommages et intérêts à Apple. Une somme largement atrophiée au fil des appels et des recours mandés par la société, pour tomber le mois dernier à 539 millions… que Samsung refusait une fois de plus de verser.

Une nouvelle décision de justice devait être rendue le 26 juillet

Il y a tout juste deux semaines, le groupe estimait toujours que le verdict rendu par le tribunal était excessif, ajoutant “qu’aucun jury raisonnable” ne serait arrivé aux mêmes conclusions. La juge Lucy Koh devait donc statuer de nouveau sur cette interminable affaire – et rendez-vous était ainsi donné fin juillet. On sait désormais que les deux firmes ont décidé de fumer le calumet de la paix.

À ce propos, Apple préférait hier renvoyer la presse à l’un de ses derniers communiqués (datant de mai) plutôt que de commenter cet étonnant revirement de situation.

On y lisait notamment : “Nous croyons profondément dans la valeur du design, et nos équipes travaillent sans relâche pour concevoir des produits innovants qui réjouissent nos clients. Cette affaire a toujours représenté bien plus qu’une simple question d’argent. Apple a allumé l’étincelle qui a lancé la révolution du smartphone avec l’iPhone et c’est un fait que Samsung a copié de manière flagrante notre design. Il est important que nous puissions continuer à défendre le dur travail d’innovation de tant de personnes chez Apple“.

Pour sa part, Samsung n’a souhaité faire aucune déclaration au sujet de cette clôture à l’amiable de l’affaire.

Comme le rappelle The Verge, à l’heure actuelle plus aucun procès n’oppose les deux mastodontes du mobile, les deux autres dossiers les opposant (un premier à propos du fameux “slide to unlock” et un autre concernant d’autres violations de brevets) ayant été définitivement clos en 2014. Il ne serait toutefois pas très étonnant de voir Apple ou Samsung remettre ça,  pour un autre motif, d’ici quelques mois ou quelques années…

Mots-clés applejusticesamsung