Final Sword (Switch), qui aurait inclus une musique de Zelda sans autorisation, retiré de l’eShop

Le titre Final Sword disponible jusqu’il y a peu sur l’eShop de la Switch vient d’en être retiré. On ignore si l’action a été entreprise par le développeur ou Nintendo, mais ce qui est certain, c’est que le problème vient d’une musique présente dans le jeu et qui ressemblait d’un peu trop près à la berceuse de Zelda.

On trouve un peu de tout sur l’eShop Switch, et quand vous lisez ou entendez ce constat, ce n’est généralement pas pour faire honneur à la boutique en ligne de Nintendo. Pensant faire leur beurre sur cette plate-forme, certains développeurs y sortent ainsi des titres ne s’élevant pas à la hauteur de la vitrine leur étant offerte.

crédit YouTube

De fortes promotions permettent parfois de faire passer la pilule auprès d’un public peu regardant, mais pour les autres, chaque visite dans l’eShop représente une épreuve d’abnégation. Final Sword fait partie de ces jeux qui, à moins de constituer l’exploit d’avoir été réalisé par une seule personne, font se demander de quelle manière Nintendo leur a permis d’entrer dans sa demeure.

À lire aussi : Donkey Kong Country arrive sur le Nintendo Switch Online

Le développeur de « Final Sword » pas certain d’avoir été autorisé d’utiliser un thème

Il y a quelques jours, un vraisemblable utilisateur du jeu a publié sur Twitter un extrait d’une partie dans laquelle on pouvait entendre un thème étrangement familier; et pour cause, il s’agissait de la berceuse de Zelda. Difficile de croire à un usage autorisé de la part de Nintendo, et il se trouve quelque temps après, Final Sword a été retiré de l’eShop.

À noter, comme l’explique Nintendo-Master, que le jeu n’était disponible que sur les versions japonaise et américaine de l’eShop. Le site nippon Automaton s’est entretenu avec le développeur HUP Games Inc. qui lui a indiqué qu’il avait acquis les droits de la musique en question auprès d’une société.

Afin toutefois de clarifier la situation, HUP Games Inc. affirme son intention de contacter la partie appropriée afin que soit vérifiée la possibilité d’utiliser ce morceau dans un usage commercial. Le développeur ajoute être disposé à discuter avec Nintendo et à prendre les mesures nécessaires en cas de problème. A priori, oui, nous avons un problème Houston.

À lire aussi : Monster Hunter World sur la Switch ? Capcom répond