Finalement, Cérès abriterait de l’eau sous sa surface

Cérès, la plus petite planète naine du système solaire a longtemps été considérée une boule de roches inhospitalière et dépourvue d’eau. Mais surprise, on vient d’apprendre que sous sa surface il y aurait en fait des « réservoirs d’eau de mer ». Une découverte qui fait beaucoup parler d’elle en ce moment.

En effet, plusieurs équipes de chercheurs américains et européens ont récemment analysé des images haute résolution du cratère Occator, un vestige d’impact de 92 km de diamètre, situé à la surface de Cérès. Ces équipes ont ainsi retrouvé au niveau de ce cratère des matières, comme la saumure et de l’hydrohalite, des matières que l’on ne retrouve que là où il existe des « processus de congélation d’eau salée ».

Image de la surface de Ceres

Photo Maxwell Fury. Crédits Pixabay

À ne pas louper : Les Galaxy Note 20 sont disponibles en précommande

Selon les chercheurs, les processus qui ont conduit à la formation de ces substances observées sur Cérès ont l’air récents. Et cela en rajoute une couche à la découverte qui est déjà d’une importance majeure pour les prochaines recherches concernant la planète naine.

De récents processus de congélation d’eau ont eu lieu sur Cérès

Selon Maria Cristina De Sanctis, de l’Institut Nationale d’Astrophysique de Rome : « Nous pouvons maintenant dire que Cérès est une sorte de monde océanique, comme certaines des lunes de Saturne et de Jupiter ».

Toujours selon elle, la présence d’hydrohalite, qui est un « matériau commun dans les glaces de mer » constitue une preuve irréfutable de l’existence d’eau sur Cérès. En effet, l’hydrohalite n’a été jusqu’à présent observée que sur Terre.

Pour la précision, les recherches qui ont conduit à la découverte de l’hydrohalite ont été effectuées grâce à l’imagerie infrarouge, facilitant ainsi l’identification de cette substance à base de cristaux de glace saturée en sel. Les chercheurs indiquent d’ailleurs que l’hydrohalite est « instable sur la surface de Cérès et doit donc avoir été produit très récemment ».

Une autre preuve que Cérès contient de l’eau de mer

Ces chercheurs ont aussi démontré l’existence de saumure sur Cérès. De Sanctis précise que ces substances sont présentes sur la planète depuis environ deux millions d’années. Ce qui, d’après elle, démontre que la planète a toujours contenu un « vaste réservoir d’eau salée », qui nous est apparemment resté caché jusqu’à il y a peu.

Toujours selon De Sanctis, les résultats de ces recherches constituent des piliers pour les futures recherches. Elle souligne indique d’ailleurs à juste titre que : « le matériel trouvé sur Cérès est extrêmement important en termes d’astrobiologie (…) ces minéraux sont tous essentiels à l’émergence de la vie ».

Les résultats de ces études ont été publiés lundi dernier, dans Nature Astronomy, Nature Géosciences et Nature communication.