Finalement, la publicité politique continuera sur Facebook

Le réseau social numéro un dans le monde s’est de nombreuses fois illustré dans son ingérence des élections politiques. Le plus gros scandale de Facebook reste celui de Cambridge Analytica, qui avait largement influencé les votes du Brexit ou de la dernière présidentielle américaine. Face à ce scandale, Mark Zuckerberg, fondateur et actuel PDG de la société, a même été convoqué devant le Congrès américain pour répondre de ses actes.

Et alors que l’on évoquait la fin des publicités politiques sur Facebook, ou du moins une meilleure gestion, il n’en serait rien comme nous le rapporte le réseau social lui-même.

Crédits Pixabay

Pour Facebook, il est légitime que tout le monde puisse proposer sa publicité, qu’importe l’orientation politique.

Une décision qui pourrait faire grincer des dents.

La publicité politique aura toujours sa place sur Facebook

Facebook a finalement pris une décision : celle de laisser les publicités politiques sur le réseau social et ne pas modifier ses règles, même face aux accusations d’ingérences.

Comme l’explique le réseau social, le fonctionnement du site se base sur « le fait que les utilisateurs puissent entendre ceux qui souhaitent les diriger, la bonne comme la mauvaise herbe, et ce qu’ils ont à nous dire est sondé puis débattu en public ». Une justification que beaucoup dénoncent, notamment face à la diffusion massive de fausses informations sur Facebook. Certains n’ont pas le bagage nécessaire pour déceler le vrai du faux.

Cette décision de Facebook est donc opposée à celle de Twitter qui a décidé de mettre un terme aux publicités politiques. Pour le réseau social numéro un dans le monde, la publicité représente une large part de ses revenus et tirer un trait sur celles orientées politique à l’approche des élections de 2020 serait se tirer une balle dans le pied. Malgré les critiques que peut entraîner sa décision, Facebook préfère continuer.

Histoire d’appuyer sa décision, Facebook précise qu’une compagnie privée n’est pas en mesure de décider si un parti politique ou un homme politique doivent être censurés ou non sur la toile. Nul doute qu’à l’approche des prochaines élections, tous les regards seront tournés vers le réseau social et sa gestion des publicités politiques.

Mots-clés facebook