Finalement, les soucoupes volantes existent bien

En 1947 l’aviateur américain Kenneth Albert Arnold a rapporté avoir vu neuf objets volants inhabituels près du Mont Rainier dans l’État de Washington. Cet évènement est considéré comme la première grande observation d’ovnis (objets volants non identifiés). Selon l’Associated Press, Arnold a décrit des objets étranges, arrondis à l’avant et triangulaires à l’arrière, qui pouvaient voler à plus de deux fois la vitesse du son.

Plus de 70 ans après, on a nous aussi droit à notre première “soucoupe volante”.

CIA OVNI

Capture Twitter

L’ADIFO – la soucoupe volante fabriquée sur Terre

Un engin volant qui ressemble à deux assiettes à tarte superposées, voici l’idée originale de l’ingénieur roumain Razvan Sabie et de l’aérodynamicien Iosif Taposu, qui affirment avoir mis au point une soucoupe volante entièrement fonctionnelle. Le partenaire de Sabie, Iosif Taposu, est un ancien chercheur à l’Institut national de recherche aérospatiale de Roumanie et responsable de l’aérodynamique théorique à l’Institut national de l’aviation.

L’All-Directional Flying Object (ADIFO) – objet volant multidirectionnel – ressemble en effet exactement au stéréotype de la soucoupe volante. Mais les créateurs de l’ADIFO affirment qu’ils ne se sont pas inspirés des OVNIS pour créer leurs avions aux formes uniques, mais plutôt du dauphin.

“L’aérodynamisme de cet avion est le fruit de plus de deux décennies de travail. Cela est très bien expliqué dans des centaines de pages et confirmé par des simulations sur ordinateur et des essais en soufflerie”, a expliqué Sabie.

Un engin aux aptitudes “extraterrestres”

L’ADIFO fonctionne comme un quadricoptère et est capable de gérer les “manœuvres de décollage, d’atterrissage ainsi que les manœuvres à basse vitesse” grâce à quatre hélices. Une paire de turboréacteurs situés à l’arrière du disque volant fournit une poussée horizontale. Et Sabie précise que le système à double propulsion peut fonctionner individuellement, conférant à l’ADIFO une grande agilité lors des vols en palier.

Sabie et Taposu ont dévoilé cette année un prototype opérationnel de l’ADIFO d’un diamètre de 1,2 mètre. Sabie affirme par ailleurs que la forme inhabituelle de sa soucoupe volante est parfaite pour le vol supersonique. Selon lui, cette conception unique devrait “réduire les ondes de choc sur la surface du disque”, empêchant ainsi l’apparition de bangs soniques pendant le vol transsonique. Et d’ajouter que “la seule limite à la manœuvrabilité est l’imagination du pilote”.

Mots-clés insolite