Finalement, Lily Camera ne sera pas commercialisé

Lily Robotics, une start-up californienne connue pour la production de Lily Camera vient de renoncer à la fabrication de son produit. Cette décision aurait été prise à cause de problèmes situés au niveau du financement. Par ailleurs, Antoine Balaresque et Henry Bradlow, les deux cofondateurs ont expliqué dans une contribution de blog les différentes raisons pour lesquelles ils ont agi de la sorte.

Lily Camera était un drone très particulier… et extrêmement prometteur : il était en effet censé suivre automatiquement les déplacements de l’utilisateur afin de prendre des photos ou de filmer en hauteur. Toutefois, l’entreprise chargée de sa conception a enchaîné les hauts et les bas au fil de ces derniers mois et les problèmes rencontrés auraient fini par affecter la chaîne de financement de l’entreprise.

Fin Lily Camera

Lily, c’est fini !

Les cofondateurs, pour leur part, déclarent avoir fait tout leur possible. Malgré leurs efforts et leurs sacrifices, ils ne seraient pas parvenus à surmonter les obstacles et c’est ce qui les aurait poussés à prendre cette décision.

60 000 réservations et 34 millions de dollars levés par la même occasion

Lily Camera était disponible en précommande depuis un moment, avec un prix fixé à 499 dollars. Beaucoup de gens intéressés ont mis la main au portefeuille pour pouvoir profiter du produit dès sa sortie, mais cela n’a pas été suffisant. Face à la situation, l’entreprise a commencé à amorcer le processus de remboursement.

En tout, cette dernière a enregistré environ 60 000 réservations. Elles lui ont permis d’amasser une somme colossale de 34 millions de dollars. C’est précisément à ce moment que les ennuis ont commencé pour la société.

Interpellé par le montant de la somme, le procureur du district de San Francisco a commencé à fouiner et il s’est alors rendu compte que le produit ne remplissait pas toutes les promesses faites par son constructeur.

Il a donc lancé une procédure contre la start-up, pour publicité mensongère.

Lily Robotics accusée de publicité mensongère

Personne ne s’attendait à ce que ce projet innovant soit un échec. En décembre 2016, Lily Robotics a encore annoncé la finalisation de son drone et la livraison des premiers exemplaires était prévue pour le mois de février.

Pour rappel, la commercialisation du produit a été repoussée de nombreuses fois. Le lancement du drone était en effet prévu pour la fin de l’année 2015, mais l’entreprise n’a pas été en mesure de respecter ses propres délais et elle avait donc repoussé le lancement du drone de plusieurs mois.

Parallèlement à tout cela, la concurrence sur le marché des drones dédiés au grand public devient de plus en plus coriace. Entre les appareils de DJI et ceux de Parrot, il est devenu très difficile de trouver sa place.

Mots-clés lily