Finie la vente de voitures à combustibles fossiles en Europe chez Volkswagen en 2035

Alors que les grands constructeurs automobiles déclarent un par un préparer leur transition vers une ère entièrement électrique, Volkswagen a récemment partagé ses objectifs et ambitions. Pour commencer, d’ici 2035, la firme allemande vise à ne plus commercialiser de voitures polluantes en Europe.

Klaus Zellmer, membre du conseil d’administration des ventes de Volkswagen, l’a officiellement confirmé la semaine dernière. Cela va bien sûr représenter un grand pas pour Volkswagen, qui pour information, envisage de totalement atteindre la neutralité en carbone au plus tard en 2050.

Une personne faisant le plein de sa voiture
Crédits Rudy et Peter Skitterians – Pixabay

Toutefois, ce ne sera pas une mince affaire selon Zellmer. En effet, les marchés d’Amérique du Sud et d’Afrique donneront sûrement du fil à retordre.

Une transition vers une ère nouvelle qui commencera en Europe

Aux États-Unis, plus précisément en Californie, la vente de véhicules à combustibles fossiles sera prohibée à compter de 2035 pour préserver l’environnement. De nombreux États américains ont d’ailleurs décidé de faire pareil. De ce fait, beaucoup de constructeurs d’automobiles envisagent de passer aux voitures électriques d’ici la prochaine décennie.

Du côté de l’Union européenne, de plus en plus de pays sensibilisent les constructeurs automobiles concernant le danger que représentent les véhicules carburant aux combustibles fossiles pour l’environnement. Tout cela n’a pas laissé Volkswagen indifférent, qui va se lancer dans la transition par étape.

Ainsi, Zellmer a déclaré que l’objectif sera d’être totalement neutre en carbone d’ici 2050. Le premier pas pour atteindre cet objectif sera à l’horizon 2030, Volkswagen annonçant que 70 % des ventes de véhicules neufs en Europe seront constitués de voitures électriques. Ensuite, en 2035 au plus tard, le constructeur allemand ne commercialisera plus que des véhicules électriques sur le continent européen.

La neutralité en carbone, un objectif parsemé d’embûches

Selon la déclaration de Zellmer, après son retrait du marché des voitures à combustibles à fossiles en Europe, Volkswagen en fera de même aux États-Unis ainsi qu’en Chine. Mais il a souligné que ce sont les marchés sud-américain et africain qui rendront l’atteinte de la neutralité en carbone difficile pour le groupe.

La situation politique et divers autres facteurs font que cette transition vers un marché de l’automobile vert sera dure à instaurer en Amérique du Sud et en Afrique. Malgré tout, Volkswagen ne compte pas jeter l’éponge et reste optimiste quant à l’atteinte de son objectif de neutralité en carbone d’ici 2050.

Mots-clés Volkswagen