Finlande : un père transgenre a accouché pour la première fois dans le pays

Une femme finlandaise qui a subi une hormonothérapie pour “devenir un homme”, est devenue le premier homme transgenre du pays à accoucher. L’histoire a déclenché une grande controverse, car d’après les lois finlandaises, il est obligatoire de se faire stériliser avant de changer de sexe.

“Le bébé pesait près de quatre kilos et mesurait 53 centimètres (à la naissance)”, a déclaré l’homme transgenre, dont le nom n’a pas été révélé pour protéger la vie privée de la famille, quinze jours après la naissance.

Bébé IA

Une naissance qui n’était pas censée arriver

L’homme transgenre, qui a la trentaine, a légalement “changé de sexe” (c’est une femme à l’origine) en 2015 après des années de thérapie à la testostérone. Une transformation qu’elle n’a pas poursuivie jusqu’au bout, puisqu’elle a décidé d’annuler la chirurgie de changement de sexe, qui devait compléter sa transition physique masculine. Puis elle a essayé de tomber enceinte avec son mari, et ça a marché.

Sauf que selon la loi finlandaise sur l’hormonothérapie, une personne doit prouver qu’elle est « infertile » avant de pouvoir légalement changer son sexe, de femme à homme. Dans la pratique, les unités médicales finlandaises jugent leurs patients transgenres infertiles lorsque la thérapie à la testostérone se fait sur une période prolongée. Mais la fertilité peut parfois revenir si l’hormonothérapie est mise en pause.

Dans le cas présent, le couple, qui vit dans la région d’Helsinki, a décidé de suspendre le traitement hormonal et après une année, les menstrues de l’homme transgenre sont revenues.

Un cas rare, mais pas unique

Les autorités ont toutefois adopté une attitude flexible à l’égard de cette naissance, accordant à l’homme transgenre un congé de maternité complet.

Elle dit qu’elle veut que le bébé, dont le sexe n’a pas été révélé, l’appelle “papa”. Son mari, qui est né homme, dit qu’il ne veut pas s’identifier avec l’un ou l’autre sexe. Le couple dit qu’il prévoit d’élever l’enfant de manière neutre (c’est-à-dire sans genre). Cette naissance n’est pas la première du genre au monde, mais les grossesses transgenres sont encore rares.

En 2008, un Américain né femme avant de subir une opération de réorientation sexuelle a donné naissance à une petite fille. Thomas Beatie, qui est légalement de sexe masculin, mais a décidé de garder ses organes sexuels féminins pendant la chirurgie de reconstruction thoracique et le traitement à la testostérone, a donné naissance à deux autres enfants au cours des deux années suivantes.

Mots-clés insolite