Firefox 3, les nouveautés – 1ère partie

Bon, si vous n’avez pas passé ces dernières semaines dans une grotte afghane, vous devez savoir que la nouvelle version de Firefox vient de sortir. Evidemment, nous avons déjà été nombreux à sabrer le champagne mais, maintenant que la gueule de bois est passée, le temps est venu d’en faire un premier bilan… Un bilan qui se verra décliné en plusieurs partie et donc voici très justement la première.

Un design sobre mais efficace

Très sobre, le nouveau thème proposé par défaut sur Firefox 3 est aussi très élégant. Les boutons de navigation sont plus propres et bénéficient de jolis effets de transparence et d’ombrés. En ce qui concerne les autres (rechargement de la page, arrêt du chargement de cette dernière et retour à la page d’accueil), ils auraient gagné à être un peu plus travaillés. Cela dit, ils sont tout-de-même plus discrets que ceux de Firefox 2 et ce n’est certainement pas un mal puisque l’on se concentre du coup beaucoup plus sur le contenu de la page.

Concernant la barre d’adresses et la barre de recherche, peu de modifications sont à noter, si ce n’est la possibilité d’ajouter un site à ses marque-pages en un clic, le tout en cliquant sur le bouton correspondant (l’étoile située à droite dans la barre d’adresses). Mine de rien, cela donne un peu plus envie de bookmarker des pages. Par contre, côté onglets, rien de nouveau sous le soleil. Tout comme le menu du navigateur qui, en apparence, reste globalement le même.

Alors, comme vous le savez sans doute déjà, Firefox est personnalisable à loisir. De nombreux thèmes sont disponibles sur web, et peuvent donc convenir à tous les goûts.

Un navigateur plus rapide et moins gourmand

C’est indubitable, les pages internet s’affichent beaucoup plus rapidement avec Firefox 3 qu’avec les dernières versions. Sur du mauvais Wifi, j’ai noté de deux à trois secondes d’amélioration. Au quotidien et lorsque l’on utilise massivement internet, cela représente un gain non négligeable. Plusieurs minutes par jour, plusieurs heures par semaine et sans doute plusieurs années sur toute une vie. Bon, évidemment, j’extrapole pas mal mais l’idée est là.

Et c’est un peu la même chose pour la mémoire consommée. D’ailleurs, je vous ai préparé un petit tableau comparatif entre Firefox 3 et Internet Explorer 7. Bon, évidemment, ça aurait été mieux de le faire avec un Firefox 2 mais comme je n’ai pas deux machines sous la main à l’heure où je rédige ce billet, je ne peux pas faire autrement.

Les résultats obtenus sont assez étonnants. Avec un seul onglet ouvert (la page de recherche de Google en l’occurrence), Internet Explorer 7 consomme nettement moins de ressources que Firefox 3. Mais ce dernier est nettement plus efficace que le navigateur de Microsoft lorsqu’il s’agit de gérer plusieurs onglets. En effet, il reste constamment sous le seuil fatidique des 100,000 ko alors qu’Internet Explorer 7 le dépasse à partir du 3ème onglet ouvert et en vient à consommer deux fois plus de ressources que son concurrent libre.

Sauvegarde automatique des onglets

A la fermeture de Firefox 3, ce dernier vous propose d’enregistrer vos onglets afin de les ouvrir automatiquement à son prochain démarrage. C’est idéal lorsque vous utilisez quotidiennement plusieurs services et, une fois de plus, le gain de temps n’est pas à négliger. Jusqu’à présent (depuis la RC1 en fait), ce système a fonctionné sur tous les postes que j’utilise habituellement. Là encore, aucun plantage n’a été à déplorer.

Dans la même optique, Firefox 3 vous permet de relancer les derniers onglets fermés. C’est d’autant plus appréciable qu’il arrive fréquemment de se planter et de fermer le mauvais onglet au mauvais moment. Plus la peine, donc, d’aller fouiner dans l’historique pour essayer de récupérer ce foutu site dont on ne se souvient plus.

Une barre d’adresses plus intelligente

Fini le temps où la barre d’adresse ne vous permettait que de voir les derniers sites consultés. Firefox 3 va plus loin en la transformant en véritable moteur de recherche qui va aller chercher des informations aussi bien dans les marque-pages que dans l’historique de l’utilisateur. Il suffit donc de saisir quelques mots pour que notre navigateur préféré vous propose des sites en correspondance.

Surtout que la barre d’adresses présente en plus l’avantage d’être intelligente. Elle est en effet capable d’apprendre de l’utilisateur et de lui proposer des résultats plus pertinents en fonction de son profil et de la manière dont il utilise son navigateur.

Sans compter qu’elle est également capable de gérer des termes approximatifs et que les résultats affichés portent autant sur le nom des pages visitées que sur leur adresse. Les termes correspondants apparaissent en gras et sont du coup beaucoup plus visibles pour l’utilisateur.

La bibliothèque, l’iTunes du web

C’est un sacré pavé dans la mare que cette bibliothèque, qui vous permet de gérer dynamiquement votre historique ainsi que vos marque-pages. Elle archive ainsi tous vos sites et vous permet, en quelques clics de les réorganiser comme vous le désirez. Franchement, c’est que du bonheur.

Surtout que vous avez aussi la possibilité d’enregistrer vos recherches les plus fréquentes dans des dossiers dynamiques intelligents, dont le contenu évoluera au fil de vos découvertes. Ces dossiers fonctionnent exactement comme les dossiers intelligents d’iTunes (ou de n’importe quelle application Mac).

Les étiquettes sont également un bon moyen de mieux vous organiser. Chaque site peut être étiqueté selon votre bon vouloir et comme ces dernières apparaissent dans la barre d’adresses intelligente, cela vous permet de trouver facilement les sites qui ont retenu votre attention.

La protection de l’utilisateur, une priorité

Au fil du temps et depuis sa démocratisation, internet est devenu un univers impitoyable et Mozilla l’a bien compris en mettant tout en œuvre pour protéger efficacement l’utilisateur de ses dangers. En allant sur un site d’achat, l’utilisateur peut savoir immédiatement s’il est sûr et s’il peut lui faire confiance. Idéal pour se protéger de toute tentative de phishing… D’ailleurs, sur ce dernier point, la liste des sites frauduleux est ré-examinée 48 fois… par jour.

De la même manière, Firefox 3 vous protège des logiciels espions et de toutes ces saloperies numériques qui peuvent très vite vous pourrir la vie. En cas de problème, une alerte surgira et vous proposera de quitter immédiatement le site en question. Et comme il s’intègre en plus à votre antivirus, votre PC ne devrait plus rien avoir à craindre du web.

Le gestionnaire de modules complémentaires

Là aussi, Mozilla a apporté un soin tout particulier au gestionnaire qui vous permet d’installer, de désinstaller ou de mettre à jour les modules complémentaires de Firefox 3. Ce catalogue concerne aussi bien les plugins que les thèmes et en quelques clics, vous pouvez y faire tout ce que vous voulez.

Surtout que le catalogue de ces différents modules est directement accessible depuis ce gestionnaire. Plus besoin, donc, de passer par le site dédié et de perdre encore de précieuses minutes. Un système de notes et de recommandations vous permet également de voir immédiatement les modules les plus plébiscités par les autres utilisateurs et d’y trouver, sans nul doute, votre bonheur.

Et en conclusion…

Alors c’est certain, je n’ai pas parlé de tout dans ce billet. J’aurais aussi pu évoquer le nouveau gestionnaire de téléchargement, le lecteur de flux beaucoup plus sympathique et intuitif que les versions précédentes, le correcteur orthographique ou encore l’implémentation de nombreux moteurs de recherche dans la barre d’outils de Firefox 3, mais il me faudrait encore plusieurs heures devant moi pour vous en parler. Ce que je n’ai pas, évidemment. Cela dit, ces fonctions supplémentaires feront l’objet d’un nouveau billet dans les jours qui viennent.

En bref, pour le moment, nous pouvons dire sans nous tromper que Mozilla a mis la barre très haut et que la concurrence aura sans doute beaucoup de mal à y faire face. A ce jour, Firefox 3 est sans conteste le navigateur le plus abouti du marché et c’est sans doute pour cette raison qu’il a explosé tous les records de téléchargement et qu’il finira même dans le guiness des records.

Tout simplement terrible…