Firefox Developer Edition : point de vue d’un développeur

La semaine dernière, Mozilla en a surpris plus d’un en annonçant la sortie de rien de moins qu’un nouveau navigateur. Remplacement de Firefox ? Pas du tout, puisqu’il s’agit en réalité d’un navigateur à destination des développeurs. Pensé par des développeurs pour des développeurs, Firefox Developer Edition (ça commence à faire beaucoup de « développeur ») est enfin disponible.

Mais que cache-t-il ? Qu’y a-t-il de si différent sur Firefox Developer Edition par rapport à un Firefox normal ? Pour répondre à ces questions, j’ai plongé mon nez de développeur web en plein dedans pour répondre à la principale question que vous vous posez très sûrement : était-ce réellement utile ?

Firefox Developer Edition

L’environnement

Par défaut, Firefox Developer Edition vient avec son propre thème, sombre, tirant dans tons bleu / gris. Autrement dit, Firefox Developer Edition est par défaut proche de la plupart des éditeurs de texte actuels qui proposent quasiment tous un thème sombre, moins fatiguant pour les yeux.

Via le menu de personnalisation que l’on connaît depuis l’arrivé de l’interface Australis, il est possible de désactiver ce thème pour retrouver celui d’un Firefox plus classique.

Les fonctionnalités

Le thème, c’est bien mais, ce qui compte vraiment pour un navigateur dédié aux développeurs, ce sont bien sûr ses fonctionnalités. Et là-dessus, Mozilla a mis le paquet.

Par exemple, l’éditeur de texte WebIDE est directement intégré à Firefox Developer Edition. Permettant de gérer plusieurs projets et de les tester en live sur d’autres navigateurs, WebIDE a ses avantages. Mais aussi ses inconvénients : paradoxalement, il ne semble pas offrir de thème sombre.

En parallèle, on peut également compter sur l’intégration de Valence. Auparavant appelé Firefox Tools Adapter, cet outil permet ni plus ni moins de retrouver les outils de développement de Firefox sur d’autres navigateurs comme Chrome ou Safari, ce qui est particulièrement utile pour régler les problèmes de compatibilité avec les outils que l’on connaît le mieux.

Avec ces deux intégrations, on retrouve bien entendu les bons vieux outils utilisés de façon quasi quotidienne par les développeurs, comme la vue adaptative par exemple qui permet de simuler la taille d’écran que l’on veut à l’intérieur même de Firefox, l’inspecteur DOM ou bien sûr la console JavaScript pour ne citer qu’eux.

Il ne faut pas se mentir : la plupart des outils proposés par Firefox Developer Edition étaient déjà là dans Firefox. Ils sont cependant plus mis en avant par défaut, avec un thème bien adapté et des boutons bien placés.

Alors, utile ou pas ?

C’est évident mais autant le dire clairement : Firefox Developer Edition est totalement inutile pour ceux qui ne développent pas. Pour les autres en revanche, et ils sont nombreux, ce nouveau navigateur vaut le coup.

D’autant plus qu’un aspect particulièrement intéressant vient se glisser sur la balance : Firefox Developer Edition remplace en fait Firefox Aurora, soit une version de test du navigateur libre. Firefox Developer Edition permettra donc d’obtenir plus rapidement les fonctionnalités les plus récentes sans pour autant risquer l’instabilité d’une Nightly : Firefox Developer Edition peut être utilisé sans problème de façon quotidienne et c’est plutôt cool.

En bref, Firefox Developer Edition est une bonne surprise pour les développeurs. Personnellement je pense conserver Firefox pour l’utilisation classique et ne dédier Firefox Developer Edition qu’au développement, mais pourquoi pas migrer totalement par la suite.

En tout cas, si vous êtes développeur, laissez lui au moins sa chance en le téléchargeant à cette adresse !

Mots-clés firefoxmozilla