En Floride, deux femmes se sont déguisées en grands mères pour tenter de se faire vacciner contre la Covid-19

Le déploiement du vaccin contre la Covid-19 se fait progressivement aux Etats-Unis. Pour l’instant, seules les personnes qui sont jugées vulnérables peuvent recevoir une injection. Les états comme la Floride priorisent les personnes âgées, les personnels de santé et les gens qui souffrent de certaines pathologies.

Ceux qui n’entrent pas dans ces catégories doivent donc prendre leur mal en patience. Certaines personnes ne l’entendent pourtant pas de cette oreille. Récemment, deux femmes ont défrayé la chronique après s’être déguisées en grands-mères pour tenter de se faire vacciner contre la Covid-19.

Crédits Pixabay

Ce n’était pas la première fois qu’elles usaient de ce stratagème. Si leur plan avait marché jusqu’au bout, elles auraient reçu leur deuxième injection.

Deux femmes de 34 et 44 ans

Cette affaire a fait l’objet d’une conférence de presse le 18 février 2021. Le Dr Raul Pino, administrateur de la Santé du comté d’Orange, en Floride, a révélé que ces deux femmes étaient âgées respectivement de 34 et 44 ans. Pour faire illusion, ces dernières se sont présentées au centre de vaccination en étant affublées d’un bonnet, de lunettes et de gants.

Comme le souligne le Dr Raul Pino, leur objectif était de se déguiser en grands-mères. On sait qu’elles se sont rendues sur place pour recevoir la deuxième dose de vaccins. Ces deux femmes avaient en leur possession une carte du Centre de prévention et contrôle des maladies qui indique qu’elles s’étaient déjà fait vacciner une première fois.

A lire aussi : L’ASMR porté par la pandémie de la Covid-19

Le Dr Raul Pino appelle à la vigilance

Le Dr Raul Pino a indiqué qu’il ne savait pas « comment elles s’en sont sorties la première fois. » Comme le rapportent nos confrères du site l’OBS, c’est leurs cartes d’identité qui les ont trahies cette deuxième fois. En effet, les dates de naissance sur leurs papiers ne correspondaient pas à celles qu’elles ont données pour s’enregistrer.

Sur la toile, on peut voir une vidéo de ces deux femmes en train de se faire démasquer. Sur les images, un officier de police s’adresse à elle sévèrement.

« Vous savez ce que vous avez fait ? Vous avez volé le vaccin de quelqu’un qui en avait plus besoin que vous. Vous n’allez pas avoir votre seconde dose, donc c’est beaucoup de temps perdu », peut-on l’entendre dire.

Même si cette histoire a fait rire pas mal de monde, le Dr Raul Pino a incité les agences qui se chargent des vaccinations à être prudentes.

Mots-clés Covid-19