Floride : les parcs ont été fermés pour que les serpents puissent s’accoupler tranquillement

Les serpents font partie des animaux les plus craints au monde, sans doute à cause de leur morphologie plutôt intimidante, ainsi que du fait qu’ils sont souvent venimeux.

Pendant la saison des amours, ces reptiles se regroupent et s’enroulent les uns autour des autres pour s’accoupler.

Crédits Pixabay

En ce moment, en Floride, les serpents d’eau du genre Nerodia quittent leur habitat habituel pour venir s’accoupler sur les rives des lacs, des rivières et des marais.

Bien que ces espèces soient généralement inoffensives et sans venin, les responsables ont quand même pris la décision de boucler temporairement les parcs et services de loisir. Le but de cette manœuvre est de laisser les serpents tranquilles, et d’éviter que les visiteurs ne les perturbent durant l’accouplement.

Regroupement sur les bords des points d’eau

Les serpents d’eau de Floride  se reposent généralement dans les arbres en bordure des lacs, des marais ou des rivières. Quand vient le printemps, ils quittent leur perchoir pour aller à la recherche de partenaires potentiels pour se reproduire.

L’événement a commencé récemment, au cours de la semaine du 10 février dernier, et de nombreux serpents ont même été aperçus par des visiteurs dans les alentours du lac Hollingsworth, situé au centre de la Floride, en train d’effectuer leurs rites d’accouplement.

Bien que certaines personnes puissent avoir peur en voyant les rassemblements, les responsables ont indiqué dans une publication sur Facebook qu’ils n’étaient pas du tout venimeux et ne sont généralement pas agressifs quand on les laisse tranquilles. Selon la déclaration, les reptiles devraient se séparer une fois l’accouplement terminé.

De quelles espèces s’agit-il ?

Selon les informations, il s’agirait principalement de deux espèces de couleuvre d’eau dont Nerodia fasciata fasciata, connue habituellement sous le nom de couleuvre à collier, et Nerodia taxispilota ou couleuvre brune.

Ces deux espèces sont répertoriées en Floride, en Alabama ainsi qu’au Nord de la Virginie. Elles vivent dans les zones humides où elles se nourrissent principalement de poissons, de grenouilles et d’autres petits animaux. En dehors de la période de reproduction, elles passent la majorité de leur temps dans les arbres ou parfois sur le rivage des points d’eau.

Selon le guide d’herpétologie de l’Université de Floride, les deux espèces sont ovovivipares. Ainsi, si la reproduction est réussie, les femelles peuvent donner naissance à environ 60 petits de 18 à 28 centimètres de long. Pour le moment, les responsables des parcs incitent les visiteurs à ne pas les déranger durant cette période de reproduction.